Plus de sport en milieu rural pour mieux vivre dans les territoires

20 janvier 2017
La FFEPGV ( Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire) et Familles Rurales signent une convention de partenariat qui va permettre de redynamiser les liens déjà existants entre ces deux entités, de façon à ancrer le sport au cœur des problématiques rurales. Cette convention sera signée en présence de Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la Jeunesse & des Sports, qui apporte son soutien à cette démarche essentielle pour rendre accessible les pratiques sportives au plus grand nombre d’habitants des territoires ruraux. Une convention au service du mieux-vivre dans les territoires !

La FFEPGV et Familles Rurales signent une Convention de Partenariat qui va permettre de redynamiser les liens déjà existants entre ces deux entités, de façon à ancrer le sport au cœur des problématiques rurales. Cette convention sera signée en présence de Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la Jeunesse & des Sports, qui  apporte son soutien à cette démarche essentielle pour rendre accessible les pratiques au plus grand nombre d’habitants des territoires ruraux. Une convention au service du mieux-vivre dans les territoires !

Cette initiative des deux organisations, représentatives de la société civile et de l’Economie Sociale et Solidaire, dans les champs de l’éducation populaire et du sport, touche près de 700 000 foyers, soit plus d’un million de nos concitoyens répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain et des Outre-mer.

Un partenariat né d’une réflexion commune et d’observations terrain :

La FFEPGV et Familles Rurales ont toujours eu des valeurs convergentes au regard de leur volonté de proposer des activités sportives à toutes les populations et au plus près de leurs besoins. Les deux entités partagent également une même vision des enjeux sociétaux inhérents à l’activité sportive : maintien du lien social, bien-être des concitoyens, animation des territoires. Cette Convention de Partenariat repose donc sur une réflexion de fond menée conjointement depuis quelques temps déjà par les acteurs de terrain. Des animateurs et des responsables territoriaux qui plus que jamais côtoient les concitoyens ont pu apporter dès lors une vision au cœur des régions. Un regard terrain qui a permis d’analyser les besoins sportifs et les cadres pour la mise en œuvre des différentes orientations de ce nouveau partenariat.

Cette réflexion globale, a donc contribué à mettre en exergue les enjeux, les pistes de développement et d’expérimentations, et surtout le potentiel de développement d’un travail conjoint entre la FFEPGV et Familles Rurales en région.

Françoise Sauvageot, Présidente de la FFEPGV souligne « C’est avec force et conviction que nous pouvons désormais mettre en œuvre cette ambitieuse démarche de rapprochement, au service du vivre mieux dans les territoires, par le développement des activités physiques et sportives »               

Sport et accessibilité, maîtres mots de cette nouvelle Convention de Partenariat !

Une Convention de Partenariat qui intervient donc à différents niveaux :

=> Animations des territoires ruraux : invitations des structures communes aux deux réseaux FFEPGV et Familles Rurales à se rapprocher de façon à créer des événements conjoints de promotion de l’activité sportive

=> Accessibilité facilitée : mise en place de « pass’sport découverte » pour découvrir des séances dans des clubs EPGV et création de licences collectives

=> Du sport à tous âges, pour toute la famille : travail de réflexion sur la mutualisation des adhésions pour les membres d’une même famille

=> Des ressources humaines essentielles : développement de la formation des intervenants et mise en place de bi-qualifications (FFEPGV et Familles Rurales) nécessaires et bénéfiques pour un développement des temps d’activités professionnelles

Pratique sportive et milieu rural : des constats alarmants

Alors même que 25% de la population française habite à la campagne, la pratique sportive est freinée en milieu rural par de nombreux facteurs.

-          de nombreuses contraintes spécifiques à cette localisation : éloignement des équipements, insuffisance du nombre d’animateurs qualifiés… le plus grand nombre des activités d’éveil et d’épanouissement physique en zone rurale reposent sur l’initiative bénévole et la vie associative.

-           le budget alloué à la pratique sportive, mais également les longs déplacements ou encore la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale constituent également des freins majeurs pour la pratique sportive.

Au regard également du véritable fléau que constitue la sédentarité, 1 personne sur 2 étant en dessous du seuil d’activité physique nécessaire pour préserver et améliorer sa santé, la FFEPGV et Familles Rurales ont décidé de prendre les mesures nécessaires pour que l’activité physique au sein des milieux ruraux soit plus accessible à tout public.