29 novembre 2019
La fédération du Maine-et-Loire a obtenu la labellisation de deux « Points Conseil Budget » (PCB) : l’un pour la zone Grand Angers-Baugeois-Saumurois à l’ouest du département, l’autre pour la zone Choletais-Mauges-Segréen à l’est.
Point Conseil Budget

Début décembre 2019, sur l’ensemble du territoire du Maine-et-Loire, la fédération départementale Familles Rurales va ouvrir ainsi 7 lieux d’accueil du public.

L’objet des Points Conseil Budget (PCB) est de prévenir les difficultés financières par :

  • Un accompagnement sur la gestion du budget
  • Une orientation en vue de l’accès aux aides                     
  • Un appui en cas de surendettement.

Ce sont des lieux ouverts à tous : ils proposent des informations et des conseils confidentiels, gratuits et personnalisés concernant la gestion budgétaire ou la situation financière de la personne qui vient s’informer. Ils apportent aussi des solutions à titre préventif aux personnes en difficultés financières afin de prévenir le surendettement.

Depuis plusieurs années, la fédération est engagée dans le microcrédit personnel, ainsi que dans les permanences-consommation.

Avec cette implication en tant que Point Conseil Budget, elle proposera une offre très complète d’accompagnement individualisé, de l’insertion sociale à la défense des droits des consommateurs.

Grâce au maillage territorial de ses associations, ses points d’accueil seront accessibles en proximité, en particulier dans les zones rurales.

 

Retrouvez l'article de Ouest-France sur le Point Conseil Budget de Baugé-en-Anjou, 14 novembre 2019

PCB.png

Annoncée par le Président de la République le 13 septembre 2018, la généralisation des PCB figure parmi les mesures de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Les Points conseil budget (PCB) sont des structures d’accueil inconditionnel destinées à accompagner toute personne rencontrant des difficultés budgétaires et ayant besoin d’un accompagnement. Les objectifs des PCB sont de prévenir le surendettement et de favoriser l’éducation budgétaire.

Une expérimentation lancée en 2016 avait concerné 52 structures dans 4régions : Hauts-de-France, Ile-de-France, Grand Est et Occitanie. Aujourd'hui le gouvernement a annoncé la labellisation de 150 points dès 2019 - dont 3 en Maine-et-Loire - et 400 d’ici 2022. L’Etat soutient financièrement chaque structure labellisée à hauteur de 15 000 € par an.