18 octobre 2018
Le président de la fédération nationale Familles Rurales, Dominique Marmier, a ouvert les travaux lors de la 1ère séance plénière le samedi 13 octobre, en présence du ministre de la Cohésion des Territoires, Mr Jacques Mézard. Retrouvez son discours d'ouverture du congrès national "Innover avec les familles pour les territoires" dans son intégralité.
Ouverture du congrès en présence du Ministre de la Cohésion des Territoires

 

Monsieur le Ministre, mesdames et messieurs les élus, mesdames et messieurs les représentants des fédérations et associations Familles Rurales, mesdames et messieurs les représentants de nos partenaires, chers amis,

    Je voudrais d’abord vous remercier de votre présence, ici, à Rodez, pour notre congrès. Quel plaisir de vous retrouver dans cette belle ville, emblème d’un département rural dont nous connaissons le dynamisme et la capacité d’action.
Nous avons la chance et l’honneur, d’avoir parmi nous, pour ouvrir notre congrès, Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires. Merci de votre présence à nos côtés Monsieur le Ministre. Nos liens avec votre ministère sont certes naturels, mais aussi solides et durables grâce au partenariat que nous avons initié il y a déjà trois ans et que nous poursuivrons.  Merci également à nos partenaires, qui sont aujourd’hui avec nous et dont l’accompagnement et le soutien ont été précieux pour organiser cette manifestation. Merci enfin aux associations et à la fédération Familles Rurales de l’Aveyron pour leur accueil et leur implication forte dans l’organisation de notre Congrès.

   110_SancePlniresamedimatin-CongrsNationalFamillesRuralesRodez2018.jpg Organiser cet évènement à Rodez, c’est un symbole. C’est affirmer une nouvelle fois notre vision des territoires ruraux - une vision moderne, audacieuse et porteuse d’avenir - et renforcer notre action au service des familles qui les peuplent.
C’est le message que je souhaite vous délivrer pour démarrer nos travaux.
Soyons convaincus du potentiel de nos territoires, de leurs atouts, de la créativité de leurs habitants ! Certes, des difficultés existent : accès aux services publics, à la santé, aux transports, fermeture des commerces. Ces réalités nous les connaissons bien. Mais la ruralité c’est aussi la qualité de vie, la proximité, l’entraide et la solidarité…  Des valeurs qui nous sont chères et que nous portons fièrement à Familles Rurales. Car oui, nous l’affirmons, les territoires ruraux sont une chance pour l’ensemble du pays.
Résistons à la tentation des discours déclinistes, parfois véhiculés dans l’opinion publique. Et, sans ignorer les difficultés, soyons convaincus de nos atouts et renouvelons notre confiance à l’intelligence des territoires. C’est l’un des enseignements que nous devons tirer de notre grande étude « Territoires ruraux : perceptions et réalités de vie » réalisée spécialement avec l’IFOP à l’occasion de cet événement. Nous le verrons tout à l’heure, avec Frederic Dabi, qui nous en présentera les résultats, les ruralités présentent pour leurs habitants, mais aussi pour l’ensemble des Français, une réelle attractivité. A condition d’être capables, collectivement, de relever le défi de l’innovation et de la modernisation de nos territoires.

     La révolution numérique qui bouleverse nos modes de vie, nos relations sociales, nos façons de produire, nous en offre la possibilité. Elle peut effrayer par sa rapidité et ses technologies qui parfois nous dépassent et dont nous ne mesurons pas encore la portée, mais elle constitue une opportunité sans précédent pour les territoires ruraux.
Les objets connectés, la domotique, le télétravail, la télémédecine, la robotique, pourront apporter des solutions concrètes à de nombreuses problématiques rurales, si nous les conjuguons avec nos valeurs, d’entraide, de solidarité, de proximité. Mais le chemin est encore long : la couverture numérique des territoires, première condition de l’utilisation de ces technologies, malgré les progrès enregistrés, reste trop faible et 13 millions de nos concitoyens sont aujourd’hui en difficulté avec le numérique. La fracture numérique est une réalité.
Sans une mobilisation forte pour équiper le territoire, sans une politique ambitieuse d’inclusion numérique, nous ne parviendrons pas à faire de cette opportunité un succès.

    Notre Congrès sur le thème de l’innovation s’inscrit dans cette ambition. Je suis certain que les nombreuses interventions prévues jusqu’à demain, attiseront notre curiosité, nous inspireront et nous donneront la motivation et la force d’agir, comme, avant nous, nos prédécesseurs, pour inventer avec les familles, pour les territoires, les solutions de demain.

097_SancePlniresamedimatin-CongrsNationalFamillesRuralesRodez2018.jpgC’est dans cet esprit que nous avons créé Eureka (https://eureka.famillesrurales.org) . Cette application web vous permet de tester vos connaissances sur les innovations de Familles Rurales de 1942 à nos jours. Mais surtout elle vous permet de proposer vos idées, de partager vos initiatives, de participez aux projets d’avenir. Les nouvelles dates du Mouvement sont à « écrire » ! Alors à vous de jouer !*

Si la transition numérique est porteuse de promesses, elle ne peut constituer l’unique espoir des territoires. Il nous faut répondre rapidement et avec efficacité aux enjeux de mobilité, au recul des services de proximité, à l’évolution des modes de consommation… qui rendent le quotidien des ruraux plus difficile et alimentent un sentiment d’abandon, que l’on ne peut pas occulter.
Ce sentiment est parfois renforcé par des mesures qui sans compensation peuvent être vécues comme des injustices. J’intervenais récemment sur France Info suite à la présentation du projet de loi de finance 2019 et j’aimerais partager deux exemples avec vous qui concernent notre pourvoir d’achat, mis à mal depuis plusieurs années maintenant. Depuis 2010, les ménages ont vu augmenter l’ensemble de leurs prélèvements de plus de 40 milliards !
L’augmentation des carburants est particulièrement pénalisante pour les habitants des territoires ruraux qui ne disposent pas de solutions alternatives pour se déplacer. Nous comprenons et nous partageons l’ambition de réduction du CO2. Nous pourrions accepter une augmentation des taxes sur les carburants, à condition de proposer des alternatives et des compensations. Comme par exemple La mise en place de transports collectifs, l’arrêt des fermetures des gares, des aides spécifiques au milieu rural pour l’acquisition de véhicules électriques ou hybrides, l’installation de bornes de rechargement sur tout le territoire.

100_SancePlniresamedimatin-CongrsNationalFamillesRuralesRodez2018.jpgLa politique familiale voit ses moyens diminuer depuis maintenant plusieurs années.  Cette tendance semble se poursuivre, le projet de loi de finance 2019 programme en effet un gel des allocations familiales (0,3% d’augmentation alors que l’inflation prévue est de 2%). Nous l’affirmons en matière d’aide aux familles la seule logique comptable ne peut prévaloir. Nous appelons de nos vœux une réforme ambitieuse pour les familles. Nous avons fait des propositions fortes à l’occasion des élections présidentielle pour repenser la politique familiale. Il est regrettable que la mission parlementaire qui traitait cette question ait malheureusement échouée… La réflexion doit reprendre et aboutir, c’est la condition pour redonner confiance aux familles.

Monsieur le Ministre, vous le savez, nous comptons sur vous, nous comptons sur le Gouvernement, pour agir et apporter des réponses concrètes et relever ensemble ces défis.

Les habitants des territoires ruraux attendent des actes forts !

Familles Rurales, est force de proposition et je voudrais dire à l’ensemble de nos fédérations et associations, qu’elles peuvent compter sur la fédération nationale, pour porter ce message auprès des pouvoirs publics et les représenter avec ténacité et conviction.

101_SancePlniresamedimatin-CongrsNationalFamillesRuralesRodez2018_0.jpg    La force de notre Mouvement, et je dirai même sa raison d’être, est, d’agir sans nécessairement tout attendre des pouvoirs publics. C’est ce que nous faisons au quotidien grâce à l’ensemble des services, des animations, des actions que nous mettons en place et qui contribuent de manière concrète à améliorer la vie des familles. Mais nous comptons aussi sur le soutien du gouvernement, des collectivités, des acteurs privés, car j’en suis persuadé, c’est l’alliance de nos forces qui nous permettra de moderniser les territoires ruraux et de répondre à l’aspiration de 81 % français de vivre à la campagne. Pour cela il nous faut rester à l’initiative et dans l’action, et je sais pouvoir compter sur vous !

    Les chantiers sont nombreux et nous devons, au sein de notre Mouvement, nous approprier les évolutions et les transitions que j’évoquais à l’instant. Nous accompagnons le réseau dans des projets qui nous permettent d’aller dans ce sens. Je souhaite ici en donner quelques exemples.
Afin de ne pas laisser tout une partie de la population en marge de la révolution numérique, Familles Rurales va créer une cinquantaine de points d’accueil numérique dans plus de 25 départements. Ils auront pour mission d’accompagner les citoyens dans leurs démarches administratives dématérialisées et de les former aux usages du numérique.
De plus, avec le soutien des fonds européens, Familles Rurales lance des expérimentations de tiers lieux dans quatre régions sur une vingtaine de sites, qui permettront aux habitants d’avoir accès près de chez eux à un espace rural de coworking, de services mutualisés, de convivialité, d’échange et de créativité.

Enfin, pour répondre aux enjeux de mobilités et après avoir obtenu une règlementation adaptée grâce à une forte mobilisation auprès du gouvernement, Familles Rurales va renforcer son service de transports solidaires et développe par ailleurs des actions d’aide à la mobilité des jeunes.  
    
    Notre mouvement évolue avec les enjeux de la société, tout en continuant de porter ses valeurs humanistes, de solidarité. Nous avons toujours su nous adapter et être pionnier dans de nombreux domaines. Je suis confiant dans notre avenir. Chers congressistes, Ne l’oublions pas, Familles Rurales ce sont 160 000 familles adhérentes, 17 000 salariés, 2200 associations locales et 40 000 bénévoles que vous représentez aujourd’hui. Ces actions, ces projets, c’est vous qui les faites vivre, vous en êtes les artisans. Le rôle que vous jouez est déterminant ! Alors soyons fiers de ce que nous représentons, ayons confiance dans la force de notre réseau et dans sa capacité d’action, continuons ensemble d’agir pour les familles et les territoires !

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent congrès !

121_SancePlniresamedimatin-CongrsNationalFamillesRuralesRodez2018.jpg

* Pour vous connecter à Eurêka : https://eureka.famillesrurales.org