12 décembre 2017
Familles Rurales publie pour la septième année consécutive son observatoire des prix des médicaments en vente libre. Le prix des médicaments en vente libre a encore augmenté entre 2016 et 2017 de 4,3% en moyenne.


Plusieurs enseignements peuvent être tirés de cette étude :

• Les médicaments peuvent être jusqu’à 4 fois plus chers d’une pharmacie à l’autre,

• Si les prix restent plus bas sur internet, les frais de port gomment le gain potentiel pour les consommateurs,

• L’information des consommateurs demeurent fortement dégradée : en officine 75% des boîtes sont dépourvues d’étiquette prix, sur internet la règlementation n’est pas respectée sur 2/3 des sites.

Familles Rurales invite les consommateurs à la vigilance aussi bien en officine que sur internet. Il ne faut pas hésiter à comparer les prix et à demander un ticket de caisse afin de faire ses achats en connaissance de cause.

Familles Rurales demande aux pharmaciens plus de transparence dans leurs pratiques commerciales. Le Mouvement est attaché au rôle de conseil et de prévention des pharmaciens. Ceux-ci sont un maillon essentiel pour la santé de proximité, en particulier en milieu rural. Mais cela ne doit pas justifier des écarts de prix de 1 à 4, ni l’absence d’information du consommateur.

Avec des pratiques commerciales abusives, les pharmaciens pourraient perdre beaucoup en écornant leur image de « personne de confiance » et la perception positive qu’ils inspirent toujours à la majorité de consommateurs.