17 avril 2018
En partenariat avec la CCMSA, Familles Rurales a réalisé une étude sur les Accueils de loisirs en milieu rural avec un double objectif : mieux comprendre les réalités des ALSH en milieu rural et dégager des pistes objectives d’aides et dispositifs adaptés à leurs besoins.

En partenariat avec la CCMSA, Familles Rurales a réalisé une étude sur les Accueils de loisirs en milieu rural. Cette demande au cabinet Eexiste répond à un double objectif :

  • mieux comprendre les réalités des ALSH en milieu rural
  • dégager des pistes objectives d’aides et dispositifs adaptés à leurs besoins.

L’étude s’est déroulée lors du dernier trimestre 2017 sur tous les types d’ALSH.

CONTEXTE DE L’ÉTUDE

Il y a peu d'état des lieux des accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) en France, au-delà des baromètres biannuels de la Caf, des statistiques officielles annuelles sur les agréments et le profil des structures (associatives ou municipales).

Il n'y a notamment pas de mise en perspective de la réalité des ALSH en milieu rural. Les dernières études remontent aux années 90. Les travaux plus récents sont très ciblés géographiquement, et ne reflètent pas la diversité des territoires et des contextes locaux.

Face à ce constat, la Fédération Nationale Familles Rurales et la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole ont mené une étude conjointe pour mieux comprendre la réalité des ALSH en milieu rural.  L'objectif est de concevoir des aides ou des dispositifs qui répondent au mieux à leurs besoins.

Réalisée au cours du dernier trimestre 2017 par le cabinet EEXISTE, l'étude porte sur des accueils de loisirs du réseau Familles Rurales mais aussi des accueils de loisirs hors du réseau Familles Rurales.

À RETENIR

L’étude confirme certaines tendances déjà observées. Elle apporte des éléments pour ouvrir quelques débats et guider les politiques publiques.

1 - UNE EXTRÊME DIVERSITÉ

Le panel étudié montre une grande variété de réalités locales liées à la diversité des ruralités (démographie, moyens…).

2 - DES ACCUEILS DE QUALITÉ CONFORMES À LA RÈGLEMENTATION MALGRÉ LES CONTRAINTES

Les accueils optimisent les moyens disponibles pour proposer une offre pédagogique de qualité en respect des exigences et des objectifs posés (encadrement, fréquentation, accueil du handicap…). Des marges de progrès subsistent, notamment pour les locaux.

3 - DES SPÉCIFICITÉS RURALES ET DES ATOUTS ASSOCIATIFS

Des particularismes liés aux territoires se dégagent : centres de petite taille, mixité des âges, adéquation aux besoins, proximité avec la nature, intergénération. Les centres reflètent les valeurs portées par les associations.

4 - DES ÉVOLUTIONS ET DES TENDANCES CONVERGENTES

Les territoire s bougent, les compétences changent. L’intercommunalité s’est imposée. La concentration se renforce. Des centres sont repris par les collectivités et la commande publique se développe. Les différences sont notoires entre des accueils périscolaires qui se structurent et les extrascolaires. Leur gestion administrative est devenue très complexe.

5 - DES QUESTIONNEMENTS À L’ATTENTION DES ACTEURS PUBLICS

Les territoires s’agrandissent, la question de la proximité se pose. En dépit des derniers dispositifs, la coéducation reposant sur un projet partagé impliquant tous les acteurs reste difficile à mettre en œuvre.
Le cadre posé et les limites budgétaires contraignent les acteurs en termes de locaux, de personnel et d’activités.
La reconnaissance et la professionnalisation du secteur de l’animation constituent une étape indispensable pour renforcer la qualité de l’offre sur tous les territoires.

 

FAMILLES RURALES, PREMIER MOUVEMENT FAMILIAL DE FRANCE

Composé de 2 200 associations locales, il regroupe 160 000 familles adhérentes. 40 000 bénévoles et 17 000 salariés animent le réseau. Le Mouvement oeuvre depuis plus de 70 ans afin de répondre aux demandes des habitants des territoires ruraux.

LA MSA, UN ACTEUR QUI S'ENGAGE POUR LE  MONDE AGRICOLE ET RURAL

Depuis près de 70 ans la MSA gère l'ensemble des branches de la sécurité sociale pour les salariés et non salariés du monde agricole, dont notamment la branche Famille. Elle agit essentiellement sur les territoires ruraux.