Les petites mains de l'ombre

Index
Madeleine est atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé.

Elle ne marche plus, ne parle pas, ne mange pas seule... Les personnes qu’elle reconnait se comptent sur les doigts d’une main. Maria Da Costa, aide à domicile à Familles Rurales, en fait partie. « Bonjour ma Madeleine, comment allez-vous ? » dit-elle en lui embrassant le front. En signe de reconnaissance, Madeleine Morée émet un son, le seul de l’intervention. Les aides à domicile sont en ceci précieuses.

 

 

Derrière ce terme technique, il y a en réalité une relation qu’il est difficile de réduire à de simples manipulations physiques tant le bienfait de ces petites mains de l’ombre est aussi moral, pour le patient et pour la famille. Avant de partir, elle prend soin de la parfumer légèrement. Elle remplit un carnet de bord pour transmettre les informations à sa collègue qui fera la toilette de midi.

Haut de page
A quelques kilomètres, Jeanne, 76 ans, attend aussi Maria.

Ancienne sténodactylo, elle a une autonomie relative mais le Parkinson l’empêche d’entretenir sa maison et de se déplacer aisément. Sa canne n’est jamais très loin et Maria non plus... La confiance et la discrétion sont pour elle des qualités essentielles quand une personne entre dans l’intimité de sa maison : « Il y a cette délicatesse chez elle. Elle entend tout, elle voit tout mais ne dit rien ».

 

Et Familles Rurales semble marquer la différence. « Nous avons eu une mauvaise expérience avec l’aide à domicile d’un service concurrent. Elle nous a proposé d’aller prendre de l’argent à notre place à la banque ! ». Jeanne et son mari, désormais décédé, se tournent alors vers Familles Rurales et depuis presqu’un an, Maria vient une heure chaque jour pour nourrir les chats, lancer une machine, sortir la poubelle... « On dit qu’il ne faut pas s’attacher mais on a une certaine complicité. Elle m’apporte beaucoup, surtout quand je suis en pleine crise » explique Jeanne en nous montrant ses mains tremblantes.

Haut de page
L’aide à domicile est parfois la seule visite régulière

Les aides à domicile veillent à ce que la sécurité et la dignité des personnes qu’elles visitent soient assurées. Chez Rémi, nos yeux se portent très vite sur les murs tachetés d’humidité.
Personne âgée« Il paie 490 euros de loyer et regardez l’état des pièces ! » s’insurge Maria. Cet ancien chef de chantier n’est pas physiquement dépendant mais il se néglige. Maria a bien essayé de joindre sa fille, sans succès.

 

Lorsque la vieillesse s’impose, les rapports parents-enfants s’inversent. Les derniers doivent aider les premiers mais parfois l’histoire familiale ressurgit, le déni de la maladie survient et certains membres de la famille choisissent de s’éloigner. L’aide à domicile est alors la seule visite régulière. Certaines personnes âgées refusent aussi d’être prises en charge par leur proche comme Mme Christin, veuve depuis quatre ans. Son fils unique lui a bien proposé de louer un logement près de chez lui, à Déols mais elle a préféré le connu à l’inconnu, même à 15 km. Alors quand Christine Lami, une autre aide à domicile Familles Rurales, vient astiquer sa maison chaque semaine, elle apprécie sa venue.

 

Pourtant, son intérieur est propre et ordonné. Mais « ces visites font du bien » reconnaît-elle, alors qu’elle nous tend des petits gâteaux.

 

 
Haut de page
Pour Marie-Christine Behra, Maire adjointe à l’action sociale, Familles Rurales c’est « un service très apprécié »

Marie-Christine BehraPourquoi est-il important de compter Familles Rurales dans son paysage ?

Nous sommes proches de la ville de Chateauroux mais nous souhaitons proposer un maximum de services. Le but est d’éviter aux familles de contacter des professionnels hors de la commune. Il est en effet toujours plus rassurant de faire appel à des services près de chez soi, surtout pour l’aide à domicile. D’où l’importance d’un tel service en milieu rural proposé par Familles Rurales.

 

Comment travaillez-vous avec l’association ?

Elle gère le service d’aide à domicile depuis de nombreuses années. Au fil du temps, une relation de confiance s’est instaurée entre nos services.

Nous défendons des valeurs communes. Ainsi toute demande d’aide à la personne qui arrivent dans nos services ou par le biais du centre communal d’action sociale est systématiquement orientée vers Familles Rurales.

 

Quel est l’avantage de Familles Rurales ?

Familles Rurales prend en charge la quasi-totalité des démarches administratives. Pour les personnes âgées seules ou celles dont la famille est éloignée, c’est un complément de service très apprécié. Par ailleurs, le professionnalisme et le sérieux des aides à domicile permettent des relations de confiance, une sensation de sécurité pour les personnes âgées.

Haut de page
Recherche par n° de département Recherche par type d’activité
Un litige ? Familles Rurales vous accompagne. Contactez-nous à l'aide du formulaire.
 
Besoin d' un conseil ? Consultez les fiches pratiques sur tous les thèmes de vie quotidienne : logement, assurance, téléphonie…

Familles Rurales publie son magazine à destination de ses familles adhérentes.

Vivre mieux 50
Numéro 50

mai - juin
2016
 
Mon email Renseignements optionnels complémentaires
Je suis adhérent
Mon département