Tous capables de vivre ensemble !

La fédération Familles Rurales de l'Aveyron accompagne les équipes pédagogiques pour qu’elles accueillent des enfants nécessitant un suivi particulier. Ainsi leurs parents n’ont pas à choisir entre handicap et vie en collectivité.

 

 

La fédération Familles Rurales anime le dispositif Plan Action Handicap en Aveyron. Elle accompagne 54 structures petite enfance, 27 Relais Assistantes Maternelles et 120 accueils de loisirs (extra et périscolaire), grâce notamment au partenariat financier de la CAF.

« Dans notre règlement intérieur, nous insistons sur l’accueil à tous et pour tous. Par « tous », on entend le respect des besoins de chaque enfant quelques soient ses différences » témoigne Marion Cavalier, directrice de l’accueil de loisirs Familles Rurales à Séverac-le-Château. Pour faire vivre ces valeurs, elle est accompagnée par la fédération Familles Rurales qui l’a renforcée dans ses convictions.

 

Des familles rassurées

 

Pour favoriser l’inclusion de ces enfants, il faut prendre le temps de les accueillir. Le handicap est multiforme et nécessite une adaptation réelle aux besoins de chaque enfant.  « Cela rassure les familles de savoir que nous avons un appui externe, un accompagnement humain et technique, un compte-rendu écrit avec les besoins de l’enfant… » explique Marion Cavalier.

 

Prendre le temps de consulter la famille

 

Avec Familles Rurales, ils ont rencontré la mère d’un petit garçon souffrant d’asthme sévère pour mettre en place un Projet d’Accueil Individualisé (PAI). La même démarche a été effectuée auprès des parents d’un enfant atteint de trisomie. Familles Rurales a associé l’Institut Médico-Educatif aux entretiens. L’équipe de l’accueil de loisirs a constitué une documentation spécifique qui reprend les besoins des enfants concernés et propose des solutions d’accompagnements (activités, matériel, communication…).

 

Pour les enfants, la différence suscite la curiosité au lieu de les rendre méfiants

 

Selon la directrice, la différence suscite en général leur curiosité au lieu de les rendre méfiants ; elle devient une formidable occasion d’aller vers l’autre s’ils sont bien accompagnés. « Cette envie de comprendre et d’accepter les différences est partagée avec Familles Rurales. Ainsi, la transmission de ce message est mieux accepté et accueilli par les enfants » indique Marion Cavalier. Pour les enfants en situation de handicap, cet accueil leur permet de vivre, non pas en évitant le prisme du handicap, mais celui du regard de l’autre.

 

Contact : lionel.charbonnier@famillesrurales.org

  • Zoom
    Tous capables de vivre ensemble !
    Tous capables de vivre ensemble !
Recherche par n° de département Recherche par type d’activité
Un litige ? Familles Rurales vous accompagne. Contactez-nous à l'aide du formulaire.
 
Besoin d' un conseil ? Consultez les fiches pratiques sur tous les thèmes de vie quotidienne : logement, assurance, téléphonie…

Familles Rurales publie son magazine à destination de ses familles adhérentes.

Vivre mieux 50
Numéro 50

mai - juin
2016
 
Mon email Renseignements optionnels complémentaires
Je suis adhérent
Mon département