Accueil > Qui sommes nous? > Présentation

Qui sommes-nous?

Familles Rurales Fédération de Seine et Marne adhérente du premier Mouvement familial de France, est composé de 40 associations locales. Elle regroupe 3200 familles adhérentes. 350 bénévoles et de nombreux salariés animent le réseau.
Depuis 70 ans, la fédération accompagne les bénévoles qui se mobilisent pour :

• Répondre aux besoins des familles
• Défendre leurs intérêts
• Accompagner les parents dans leur mission d’éducation
• Participer à l’animation des territoires ruraux

Ils réfléchissent et créent ensemble des services, animations et activités de proximité. Les principales actions de Familles Rurales concernent :

- L’accueil de la petite enfance
- Les loisirs pour enfants
- Les actions en direction des jeunes
- La parentalité
- Les aînés
- La consommation
- La santé et l’environnement 
- La culture et les loisirs
- L’animation des territoires ruraux.

Toutes ces actions se fondent sur les mêmes valeurs : la responsabilité, le respect des différences, la solidarité, l’accueil et le soutien des plus fragiles, la participation et l’engagement dans la société.
 
Notre histoire :
 
Au lendemain de la guerre, la Fédération départementale des Associations Familiales Rurales – FDAFR-est créée. Parmi les fondateurs on se souvient encore de Jean Desplanques, Jean Cart , à l’origine aussi de l’UDAF, René Chaigneau, Paul de Fromontel  créateur de la fédération des Foyers Ruraux. Marcel Recurt initiera les Associations d’Aide familiale Rurale en 1951.

Avec les  Familles Ouvrières de Mormant et de Saint Soupplets le centre de formation agricole de Nanteuil-le-Hardouin est créé.

La paix retrouvée, la remise en route de la vie quotidienne est difficile. L’entraide est le moteur de l’action familiale : la machine à laver circule d’une famille à l’autre ainsi que  la machine à tricoter. Un local abrite le congélateur à cases personnelles. Les Ruches Enfantines soulagent les mamans, elles sont l’ancêtre des centres aérés d’aujourd’hui.

André Vecten, délégué de la FDAFR à la Mutualité Sociale Agricole, devient président. Il embauche le premier permanent , commun avec l’Ass. des Amis et Parents de l’Enfance Inadaptée qui s’applique à préparer le terrain pour le lancement du service d’aides ménagères de la famille rurale. C’est Geneviève Blondé, présidente, qui embauche la première aide ménagère à Monthion en 1971 ; M. Langlet, trésorier de l’ADAMFR assure sa gestion et son développement. Le service grandit, une structure salariée est mise en place pour la gestion sous la direction de Jeanne James ; il prend tant d’ampleur qu’en 1981 une association autonome se crée, c’est l’ASSAD : Association de Soutien et d’Aide à Domicile. Les membres de Familles Rurales sont présents pour la moitié du conseil d’administration .

Quand le monde rural ne connaît pas encore les vacances généralisées, Familles Rurales anime des centres de loisir, des camps et des colonies de vacances pour les enfants Les clubs féminins agissent pour sensibiliser les familles et les élus pour l’accueil des petits en maternelle, ils organisent les premiers  transports scolaires. Une équipe se forme pour assurer les cours d’éducation sexuelle et familiale dans les collèges.

Ce mouvement novateur fait tache d’huile. Les élus voient l’intérêt de ces actions. Certains familiaux vont s’engager dans les équipes municipales, soutenant les associations. Aujourd’hui on constate un peu partout la tendance à intégrer dans le cadre public ce qui relevait de l’initiative privée.

Vivant avec son époque, les associations et leur fédération toilettent leur apparence, elles s’appellent désormais Familles Rurales.