Accueil > Qui sommes-nous ? > Le Mouvement Familles Rurales

Qui sommes-nous ?

Index
Présentation: un mouvement au service des familles

Familles Rurales est le premier Mouvement familial en France. Composé de 3000 associations locales, il regroupe 180000 familles adhérentes. 45000 bénévoles et 20000 salariés animent le réseau. Le Mouvement ne relève d’aucune obédience politique, syndicale, professionnelle ou confessionnelle.

Depuis plus de 60 ans, le Mouvement remplit différentes missions :

  • Répondre aux besoins des familles
  • Défendre leurs intérêts
  • Accompagner les parents dans leur mission d’éducation
  • Participer à l’animation des territoires ruraux

Dans près de 10000 communes, des familles réfléchissent et créent ensemble des services, animations et activités de proximité. Les principales actions de Familles Rurales concernent :

  • L’accueil de la petite enfance
  • Les loisirs pour enfants
  • Les actions en direction des jeunes
  • La parentalité
  • Les aînés
  • La consommation
  • La santé et l’environnement
  • Les services à la personne
  • La culture et les loisirs
  • L’animation des territoires ruraux
  • Relais Familles

Toutes ces actions se fondent sur les mêmes valeurs : la responsabilité, le respect des différences, la solidarité, l’accueil et le soutien des plus fragiles, la participation et l’engagement dans la société.

Haut de page
Histoire: plus de 60 ans d'évolution
Créé en août 1943, le mouvement Familles Rurales est fondé, dès l’origine, sur le principe d’une entraide entre les familles. Pendant le conflit mais également dans la période d’après-guerre, les familles vont se constituer en associations afin d’améliorer leurs conditions de vie. La solidarité entre la ville et la campagne s’organise, se traduisant par des colis de nourriture aux citadins et l’accueil des enfants pour des séjours plus ou moins longs.

Dans les années 1950, de nouvelles activités se mettent en place : le service aux familles, le prêt d’appareils ménagers ou encore les «ruches» qui correspondent aux actuels auccueils de loisirs. Afin d’aider les femmes dans la gestion quotidienne de la maison, le Mouvement lance les «comptes de la ménagère».

Un Mouvement en adéquation avec son époque

La décennie suivante est marquée par l’émancipation des femmes. Familles Rurales accompagne cette évolution en créant, dès 1967, ses «clubs féminins» dont le mot d’ordre est : « l’engagement grandit et libère, il faut encourager les femmes à oser ».

Dans les années 1970, l’exode rural est à son apogée. Les associations Familles Rurales organisent alors des transports scolaires et des services de cantine pour les enfants dont le domicile est éloigné de l’école. En 1973, près de 50000 écoliers sont conduits par 1000 associations. Les centres de loisirs pour enfants et les clubs d’aînés se développement également pendant cette période. En 1977, on dénombre ainsi plus de 1000 «clubs joie de vivre» où se retrouvent les aînés pour échanger et partager des activités.

Les crises économiques rythment également les années 1970. Familles Rurales s’adapte à ce nouveau contexte économique afin de répondre, au mieux, aux besoins des familles. Le Mouvement devient ainsi association de défense des consommateurs en 1975. Il mène de nombreuses actions autour du crédit, de la gestion du budget, de la sécurité domestique mais aussi du surendettement ou de l’exclusion. Familles Rurales s’implique également dans le maintien des services, en particulier des services publics, et des commerces dans le milieu rural.

Les années 1980 sont marquées par le développement des «garderies familiales rurales». Proposés par les associations locales, ces services permettent aux parents de mieux concilier leur vie familiale et professionnelle et aux enfants de s’épanouir.

Des années 90 à nos jours

Histoire du MouvementAfin de répondre aux besoins des territoires ruraux, les associations Familles Rurales développent, au cours de cette décennie, des structures itinérantes d’accueil de la petite enfance.

Dans les années 1990, le Mouvement met en place des lieux de rencontre en milieu rural. C’est d’abord, en 1992, la création des Relais Familles. Lieux d’accueil et d’écoute, ils permettent à chacun, au sein d’une commune, d’accéder à des informations, d’échanger et de partager un moment de convivialité. Puis, en 1998, des réseaux d’écoute des parents sont mis en place. Des groupes de parole se forment également afin de permettre aux parents d’échanger, de cerner et de mieux appréhender leur mission éducative.

Parallèlement à ces actions, Familles Rurales poursuit sa fonction de représentation des familles à tous les échelons (national, régional et départemental).

Haut de page
Un projet commun pour agir en faveur des familles
Le Projet Familles Rurales se lit comme un idéal qui nourrit la réflexion et oriente les actions. Il reprend les principales idées et valeurs qui fondent l’action de Familles Rurales. Elles servent de repères aux familles et aux associations dans leur mise en place de projets, de services, d’animations ou d’activités en milieu rural.

La famille, le cœur de la société

Créatrice de vie et d’avenir, la famille assume la fonction fondamentale d’éducation des enfants. Les valeurs que leur transmettent leurs parents vont nourrir leurs rapports avec les autres. Mais la famille dépasse le couple et ses enfants. Elle intègre toutes les générations, du plus jeune au plus ancien.

Pour Familles Rurales, la vie privée de la famille se prolonge d’une dimension sociale. Afin de donner à la famille toutes ses chances de réussite, un accompagnement des parents peut être nécessaire. Le Mouvement épaule ainsi les familles dans leur rôle d’éducation et aide les parents seuls à assumer leurs responsabilités.

Enfin, en tant qu’acteur économique important, la famille est en droit de bénéficier d’un cadre de vie propice à son équilibre.

Le milieu rural, un espace de vie

Pour une famille, pouvoir choisir son lieu d’habitation, en fonction de ses aspirations et de son projet de vie, est indispensable à son épanouissement.

Selon Familles Rurales, les politiques d’aménagement du territoire ne prennent pas suffisamment en compte le milieu rural. Le Mouvement est favorable à une politique qui privilégie le partage de la richesse entre ville et campagne plutôt que la concentration des activités et des services en zone urbaine ou périurbaine. Des politiques volontaristes de créations d’emplois et de constructions de logements locatifs sont nécessaires. En développant des structures d’accueil pour les enfants, des activités culturelles et de loisirs et en favorisant l’accès aux services de santé, à l’information et aux transports, Familles Rurales entend aider le milieu rural à rester attractif et accueillant.

L’association, une famille élargie

Tisser des liens humainsL’association est un espace privilégié où, en dehors de la famille, l’homme peut tisser d’autres liens humains. La vie associative est une formidable école de responsabilité, de débat, de réflexion et de participation. L’association permet à chacun de valoriser ses savoir-faire, de découvrir ses compétences et de les mettre au service de la collectivité.

Familles Rurales se différencie des autres associations par sa dimension familiale qui l’amène à prendre en compte les attentes de toutes les générations et de toutes les familles.

Haut de page