Pendant le confinement, se nourrir autrement

La Croix - 21 avril 2020

À l’occasion de cette crise du coronavirus et du confinement, les Français doivent se nourrir désormais matin, midi et soir à la maison. Ce qui n’est pas sans conséquence sur le choix des aliments, les filières d’achats mais aussi sur l’organisation de la préparation des repas. Pour bien des ménages aux revenus précaires, la fin des repas d’entreprise et encore plus de ceux des enfants à la cantine pèse sur les budgets. Les associations sont inquiètes. « Dans notre réseau, nous voyons même des familles qui ne sont pas forcément dans la précarité et que ces circonstances fragilisent », assure Dominique Marmier, président de l’association de consommateurs Familles Rurales.