20 décembre 2015
En 2015, ce sont 36 veilleurs qui ont relevé des prix, en septembre-octobre, dans 92 pharmacies (41 pharmacies physiques et 53 sites) réparties sur 42 départements (22 pour les pharmacies physiques et 30 pour les sites).

Concernant les prix relevés dans les pharmacies physiques :

Les prix ont augmenté de 4% depuis le début de l’observatoire, en 2010. Les • écarts d’une pharmacie à une
autre sont toujours aussi importants (les médicaments pouvant être entre deux et trois fois plus chers
selon les pharmacies voire plus en cas de commande),


• Les médicaments sont moins chers quand ils sont en accès libre et dans les pharmacies appartenant à un
groupement.

 

Concernant les prix de vente des médicaments en ligne :

• Les prix pratiqués en ligne sont en majorité inférieurs aux prix des pharmacies physiques. Mais les médicaments
ne sont pas nécessairement moins chers en raison :
– Des frais de port,
– De la grande disparité des prix entre les sites.


Concernant l’application des recommandations de bonne conduite des sites en ligne :


Toutes les recommandations ne sont pas respectées, en particulier :
• La nécessité pour l’acheteur de remplir un questionnaire, même sommaire, avant la validation de la commande,
• La mise à disposition et la validation de la lecture des notices des médicaments avant achat ne sont pas
toujours explicites,
• Les règles du commerce électronique ne sont toujours pas respectées, ce qui fait craindre des mésusages
de données à caractère personnel sensibles puisque touchant à la santé,
• Plusieurs logos apparaissent sur les sites, n’offrant aucune garantie aux consommateurs en dehors du logo
européen et la mention des trois sites obligatoires. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas systématiquement
présents.


Près d’1/3 des sites ne présentait pas le logo européen.
 

En savoir plus