20 décembre 2016
La délivrance de médicaments et le lien entre les officines et leurs clients sont touchés par de nombreuses évolutions. L’essor des pharmacies en ligne et la redéfinition du rôle des pharmaciens en sont des exemples importants. Comment ces évolutions jouent-elles sur la commercialisation des médicaments, sur la concurrence des prix et sur le rôle effectif des pharmaciennes et pharmaciens ?

35 veilleurs ont relevé, en septembre et octobre, les prix de 15 produits fréquemment utilisés
par les familles (12 médicaments et 3 spécialités non médicamenteuses) dans 80
pharmacies (39 pharmacies physiques et 41 sites) réparties sur 41 départements (21
pour les pharmacies physiques et 28 pour les sites).


Nos enquêteurs ont également été attentifs à la localisation de ces produits dans les officines
visitées et à l’information sur le prix.


Enfin, nos veilleurs ont établi des comparaisons avec les prix pratiqués en GMS (Grande et
Moyenne Surface) pour les 3 spécialités non médicamenteuses concernées (le lait Gallia,
le sérum physiologique et les préservatifs féminins).


Parallèlement à ces relevés de prix, près de 700 familles ont été interrogées sur les nouvelles
missions des pharmaciens.


À noter :
Nos veilleurs rencontrent chaque année de plus en plus de difficultés pour effectuer les relevés de prix des médicaments dans les officines.

En savoir plus