Accueil > Qui sommes nous ? > Histoire

Notre histoire marnaise

Index
L'évolution Familles Rurales dans la Marne
La Fédération Départementale regroupant les Associations Familiales Rurales locales est née le 1er Février 1947. Elle succédait à l’Association Départementale des Familles Rurales de la Marne, née le 5 avril 1945, dont le siège était à Cumières. Mais c’est dès 1941 que les réunions préparatoires commencent. La Famille Rurale de la Marne était chargée de la distribution des secours attribués par la Croix Rouge américaine aux sinistrés. C’est à cette époque de privations que fut fondée la coopérative de la Fédération qui répondait à un besoin évident des familles. Le secrétaire permanent de la Fédération, tantôt à bicyclette, tantôt en autocar prenait les commandes en allant d'association en association. Cette coopérative se développa par l'achat d'un véhicule permettant la vente des marchandises sur place.

En 1946, l’association adhère à l’UDAF. Dès sa création, la Fédération est forte de 60 associations ; à partir de ce moment, le développement du mouvement dans la Marne est lancé et ne s’arrêtera plus.

De 1950 aux années soixante

Au début des années 50, le timbre familial apparaît, les activités d’entraide se multiplient. Le Mouvement milite pour l’équité en ce qui concerne les allocations familiales et la sécurité sociale.
Les premières ruches et garderies familiales de vacances se mettent en place, en 1955. Le Conseil d’Administration en place insiste sur la présence des délégués familiaux dans les bureaux d’aide sociale alors qu’une enquête de la Maison Rurale fait apparaître une détresse parmi de nombreux foyers (qualité de l’habitation, pauvreté des moyens de communication, manque d’installation d’eau, de centre d’apprentissage agricole et ménager). En 56, c'est l'année des télés clubs et des prêts de machine à laver. La Fédération s'installe à Reims, elle déménagera en 74 à Châlons en Champagne pour y rester définitivement.

Dans les années 60, au sein des Assemblées Générales des associations locales, on témoigne d’activités nouvelles : service des appareils ménagers communautaires, service voyage, clubs féminins.

On aborde le développement des ruches (accueils de loisirs) et Centres Educatifs de Vacances (pour les plus grands). On débat de préoccupations importantes comme la formation et les activités des jeunes, le transport scolaire ou la fermeture des classes, la définition de l’éducation populaire, les budgets familiaux, l’éducation des enfants et des foyers, la famille dans la vitalisation du territoire etc.

En 1963, le congrès de Reims marque le mouvement par son innovation : La place de la femme dans la rénovation rurale. Il faudra attendre 34 ans pour que la Marne accueille, en 1997, un autre Congrès Familles Rurales National : La famille une dynamique de projet d’espoir !
En 1969, la fédération lance le service d'aide ménagère. Le service prend rapidement de l'ampleur. Les actions de défense et de représentation des familles s'intensifient.
De 1970 à 2000
Dans les années 70, la fédération réfléchit à l’organisation des consommateurs, à la lutte pour rompre l’isolement des personnes du 3ème âge. Les clubs Joie de Vivre apparaissent. C’est également le temps des clubs féminins, des colonies de vacances et des premières sessions BAFA pour la formation des animateurs liée à l’accroissement des centres de loisirs. Dans le cadre de l’information familiale, la Fédération est reconnue officiellement établissement d’information, de consultation et de conseil conjugal. Cet agrément conduit des bénévoles à se former.
C’est dans cette même période que la structure fédérale s’étoffe pour maîtriser son développement. La formation des bénévoles devient une priorité.

Dans les années 80, une réflexion importante sur la famille débute. Pour être toujours en adéquation avec les besoins des familles, de nouveaux services se créent : Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD), crèche, halte-garderie, activités sportives.
Dans les années 90, vivant avec leur époque, les associations et leur fédération toilettent leur apparence, elles s’appellent désormais Familles Rurales. En 1992, c’est la création de Familles Rurales Association Marnaise pour les Emplois Familiaux (AMEF), afin de développer le service soutien à domicile.

La globalité et la quotidienneté des loisirs de la famille deviennent une préoccupation. Les actions en direction des adolescents s’organisent, les premiers Relais Familles, point d’écoute, d’accueil, d’orientations des familles naissent. Les années 2000 sont marquées par les actions de prévention, de Parentalité, d’accompagnement à la scolarité. On assiste au développement des accueils de loisirs à l’année et non plus seulement aux vacances d’été mais également en mercredis loisirs et périscolaire avec restauration le midi.

Familles Rurales aujourd'hui
Familles Rurales n’a de cesse de se renouveler avec le suivi du service Familles Gouvernante en lien avec l’Udaf ou encore dernièrement avec son équipe ESAD (Equipe Spécialisée Alzheimer à domicile) et la création d’haltes-répit pour soulager les aidants familiaux. En termes de loisirs, elle développe le programme Décou’Vertes et le Raid’Air Aventure.

Suivant l’évolution de la ruralité, Familles Rurales Marne est un partenaire incontournable dans la nouvelle dynamique de territoire. A ce jour, avec ses associations locales, la Fédération se positionne comme partenaire incontournable de la réflexion sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

66 ans plus tard, Familles Rurales Marne est toujours le porte-parole des familles. Au fil des années, la Fédération a reçu des agréments des pouvoirs publics afin de représenter les intérêts de ses 9000 familles adhérentes et de les défendre.




Haut de page