Accueil > Activités > Soins Infirmiers à Domicile > Fonctionnement Général

Fonctionnement général

Index
Les bénéficiaires

Toutes personnes âgées d’au moins soixante ans, malades ou dépendantes, habitant dans l’une des communes du territoire d’intervention du SSIAD. L’admission se fait sur prescription médicale, avec l’accord de la personne concernée et après une évaluation de l’infirmière-coordinatrice.

Haut de page
Les soins apportés

Le service assure, sur prescriptions médicales des soins infirmiers sous la forme de soins techniques, soins de base et relationnelles.

• soins d’hygiène générale : toilette, shampooing, coupe des ongles, habillage…
• l’aide à l’accomplissement des actes essentiels de la vie : aide au lever, aide à la marche…
• soins de prévention (surveillance de l’état cutané…)

Les soins infirmiers (injections, pansements…) sont réalisés par les infirmiers libéraux du secteur ayant passé convention avec le service.

Les SSIAD travaillent en étroite collaboration avec les partenaires médicaux et paramédicaux (médecins, infirmiers libéraux, kinésithérapeutes, orthophonistes, pédicures, pharmaciens), sociaux (assistantes sociales, CLIC, représentants d’associations locales) qui participent au maintien à domicile.

Haut de page
Le financement de la prise en charge

Le forfait soins est intégralement pris en charge par les caisses d’assurance maladie dont relève l’usager avec un prix de journée évalué et fixé annuellement par la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales).

Le forfait ne comprend pas l’équipement et le matériel nécessaire aux soins.

Haut de page
La prise en charge

La prise en charge est soumise à une prescription médicale établie par le médecin traitant.

Ce certificat précise le diagnostic ou la pathologie dominante pour lequel la prise en charge est souhaitée. Ce certificat est adressé avec la demande spécifique d’admission au médecin Conseil de votre caisse par le service.

La prise en charge initiale est de 30 jours maximum, renouvelable en fonction de l’évolution de l’état de santé.

Haut de page
L'admission

L’admission de l’usager dans le service est validée par une visite d’évaluation de l’état de dépendance physique ou psychique, d’une évaluation ergonomique, d’une évaluation sociale.

Cette évaluation est établie au domicile par l’infirmière coordinatrice qui détermine une démarche de soins adaptée aux besoins de l’usager (fréquence des soins d’hygiène, surveillance particulière…).

L’admission se fait en fonction du nombre de places disponibles dans le service.

Haut de page
Les engagements du service

Familles Rurales applique la Charte des Droits et Libertés de la Personne Agée Dépendante signée par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité, le Secrétariat d’Etat à la Santé et à l’Action Sociale et la Fondation Nationale Gérontologique.

La personne aidée est au centre des préoccupations de Familles Rurales qui met tout en oeuvre pour délivrer des soins de qualité. C’est ainsi que les SSIAD s’engagent à :

• apporter, dans la limite de leurs moyens, des réponses aux usagers en fonction de leur état de santé, afin de préserver au mieux leur autonomie.
• développer une démarche de qualité de vie, à favoriser l’intervention de tous les partenaires médicaux, sociaux et des familles, afin d’optimiser le maintien à domicile dans le respect de la dignité de la personne soignée.
• respecter les données (autres que médicales) protégées par le secret professionnel auquel est tenu l’ensemble du personnel du service. Les données médicales étant protégées par le secret médical.
• ne pas utiliser les données informatisées pour la gestion médico-administrative à d’autres fins. L’usager peut par l’intermédiaire des personnes physiques ou morales ou les autorités habilitées exercer son droit d’accès et de rectification (loi N° 2004-801 du 6 août 2004).
• à mener une enquête de satisfaction auprès des usagers.
• à réaliser des actions de prévention et à apporter des informations aux usagers.

Haut de page
Le rôle de l'équipe

Le directeur est responsable de la gestion financière. Il négocie les financements et gère les relations avec les organismes financeurs et de tutelle. Il est responsable de la gestion des ressources humaines et assure, par l’intermédiaire du service comptabilité, l’ensemble des formalités liées à la fonction personnel.

L’infirmière coordinatrice gère le service, anime et encadre l’équipe aide-soignant et secrétariat, identifie les besoins des usagers, pose un diagnostic infirmier et formule des objectifs de soins, met en œuvre les actions appropriées et les évalue. Elle organise et coordonne l’organisation des prises en charge. Elle est responsable de l’élaboration du dossier de soins en collaboration avec l’équipe soignante, de la gestion administrative et des relations avec les caisses d’assurance maladie. Elle gère les relations avec les professionnels de santé et assure les relations extérieures susceptibles de favoriser le développement du service.

Les aides-soignants diplômés assurent, sous la responsabilité de l’infirmière coordinatrice, les soins d’hygiène et tous les soins relevant de leurs compétences.

La secrétaire assure l’accueil téléphonique, le suivi administratif des dossiers, et est à l’écoute des demandes.

Haut de page