Accueil > Activités > Soutien à Domicile > Vivre mieux à domicile

Le soutien à domicile

Fin des années 60, les premiers services «Aide ménagère» sont créés par les Associations Familles Rurales marnaises.

Aujourd’hui 82 associations gèrent un service Soutien à Domicile.

En tant que mouvement familial, il nous revient de donner pleinement la place aux personnes âgées et handicapées au sein de la famille et de la société. Compte tenu de la diversité des handicaps, des vieillesses et des vieillissements (en fonction de la culture, du lieu de vie, des ressources, de l’état de santé, etc,) il est de notre mission d’accompagner et d’aider, quand il le faut, chacun à réaliser son projet de vie.

« Vivre chez soi », voilà ce à quoi aspire la plupart de nos aînés et adultes handicapés. Chez soi, dans son village, dans sa maison, avec ses souvenirs, ses habitudes et ses repères quotidiens, auprès de sa famille !


Pour FAMILLES RURALES le droit de vivre jusqu’à la fin de sa vie à son domicile dans des conditions suffisantes de soins et de sécurité est un droit essentiel. La prise en charge d’un parent dépendant relève d’abord de la responsabilité de la famille, mais le rôle de la société et de l’Etat est de mettre en œuvre les moyens de soutenir cette solidarité familiale, y compris sur le plan pécuniaire. La dépendance n’est toujours pas considérée comme un risque couvert par la sécurité sociale, au même titre que les accidents du travail, la vieillesse et la maladie. FAMILLES RURALES milite pour cette reconnaissance.


FAMILLES RURALES est depuis toujours attaché à :
 
  • Apporter au domicile une aide de qualité aux formes diverses, afin de permettre aux personnes âgées et handicapées de rester dans leurs liens familiaux et sociaux selon des conditions de confort et de sécurité décentes ;
  • Soutenir les personnes dépendantes en apportant des réponses spécifiques à leurs propres besoins, tout en maintenant ou en augmentant leur autonomie, en vue notamment, d’éviter les phénomènes d’exclusion.
Rendre la vie à domicile plus facile
 
Lors d’une visite à domicile les bénévoles et une chargée de missions Soutien à Domicile de territoire conseillent et évaluent les besoins ; et réalisent toutes les démarches nécessaires à l’obtention d’une aide financière pour bénéficier du service le plus adapté à chaque situation.

Il est possible de bénéficier de réduction d’impôt : 50 % des frais engagés car nos services sont agréés Service à la Personne par le Préfet de la Marne.

Les interventions des auxiliaires de vie sociale doivent faciliter l’autonomie et accompagner le vieillissement. Elles aident à la fois pour les tâches ménagères (entretien du logement, du linge, …) et pour toutes les aides à la personne nécessaires (toilette, prise des repas, lever, coucher, …)

La volonté de Familles Rurales est :
  • pour l’adulte handicapé :
de faciliter son accueil dans sa famille ponctuellement ou tous les jours,
de faciliter l’accès au travail en aidant aux gestes quotidiens avant de s’y rendre ou au retour.
  • pour la personne vieillissante ou âgée :
de préserver ses capacités de faire dans un cadre de vie agréable.
de faciliter son maintien à domicile.
 pour la famille aidante, de lui apporter une aide technique et professionnelle à certain moment de la journée pour la soulager et faciliter son rôle d’aidant matériel.
 
Les aides financières
  • pour les personnes de plus de 60 ans ces prestations peuvent être prise en charge partiellement par l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) attribuée par les services du Conseil Général (lien avec) ou par la caisse de retraite principale.

Quelque soit l’âge de la personne, lorsque la perte d’autonomie est temporaire (fracture, maladie, …) de nombreuses mutuelles, retraite complémentaire, ou assurances de la vie privée prennent en charge quelques heures d’Aide à Domicile.

  • pour l’adulte handicapé, l’ACTP (Allocation Compensatrice Tierce Personne), la PCH (Prestation de Compensatrice du Handicap), la MTP (Majoration Tierce Personne) sont des moyens financiers accordés pour bénéficier notamment d’intervenant à domicile.
  • la Maison Départementale des personnes handicapées est l’interlocuteur unique des familles.