Accueil > EcoSphèRES > Trucs et astuces EcoMalins !

Tous les mois : des trucs et astuces

Index
Récupérez l’eau de pluie et la nature vous dira merci !

De plus en plus de personnes choisissent aujourd’hui d’utiliser l’eau de pluie pour divers usages domestiques. Est-ce une bonne idée ? Comment utiliser cette eau ? Comment la récupérer ?

 

ATTENTION : l’eau de pluie ne peut pas être utilisée comme eau de boisson ! En effet, elle n’a pas reçu les traitements nécessaires pour être potable et ne doit donc pas être bue comme nous le rappelle le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

 

Il est cependant possible de récupérer l’eau de pluie ruisselant sur votre toit :

-          pour arroser le jardin,

-          pour laver son véhicule,

-          pour laver le sol de sa maison

-          sous certaines conditions : pour les WC et pour le lavage du linge

 

Pourquoi utiliser l’eau de pluie ?

L’eau de pluie contient très peu de calcaire, elle n’est pas chlorée et n’est pas trop froide ce qui est tout à fait bénéfique aux plantes du jardin !

En récupérant l’eau de pluie, on limite sa consommation d’eau potable et donc la quantité d’eau prélevée dans les nappes souterraines ou les rivières. De plus, l’eau de pluie est gratuite et permet donc de réduire sa facture d’eau !

 

A titre indicatif, nous dépensons :

                                                                                        190L pour laver notre voiturelavage_voiture

arrosage_jardin17L/m²/mois pour arroser notre jardin

                                                                                        70L par machine à laverlavage_machine

chasse d'eau10L par chasse d’eau

                                                                                       15L pour nettoyer la maisonménage en musique

 

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Il existe différents systèmes de récupération d’eau de pluie en fonction de l’utilisation que l’on souhaite en faire.

Pour arroser le jardin et laver la voiture de temps en temps, une cuve en plastique de 200 à 800L stockée à l’extérieur de la maison suffit. On en trouve facilement dans les magasins de bricolage/jardinage, les premiers prix sont aux alentours de 30€. On relie la cuve à la gouttière grâce à un collecteur d’eau si possible équipé d’un filtre pour limiter l’entrée des feuilles et insectes dans la cuve et on installe un robinet pour ensuite prélever l’eau de la cuve (kit de raccordement aux alentours de 20€).

 Exemple de cuve de récupération de l’eau de pluie (avec son robinet, son collecteur et son filtre)

Exemple de cuve de récupération de l’eau de pluie (avec son robinet, son collecteur et son filtre)

  

Quelques précautions pour garder votre matériel en bon état :

-          juste avant la période hivernale, pensez à vidanger votre cuve et à la stocker à l’abris du gel

-          lorsque votre cuve est pleine, déconnectez la de la gouttière ou installez un trop-plein pour éviter les débordements

 

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez utiliser l’eau de pluie en grande quantité notamment pour alimenter vos toilettes et/ou votre machine à laver, vous pouvez opter pour des systèmes permettant de collecter plus d’eau telles que les citernes souples autoportantes ou les cuves enterrées, ces dernières peuvent contenir jusqu’à 10 000L. Pour l’installation d’une cuve enterrée (pose incluse), l’investissement est de 5000 à 8000€HT, l’idéal étant de l’installer au moment de la construction de la maison pour limiter les frais de pose.

                        cuve auto-portante                                                                        cuve enterrée

                     Exemple de citerne autoportante                                                              Exemple de cuve enterrée

 

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les sites suivants :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-recuperation-de-l-eau-de-pluie.html

http://recuperation-eau-pluie.comprendrechoisir.com/comprendre/installation

http://www.terrevivante.org/71-economiser-l-eau.htm

http://www.consoglobe.com/recuperateur-eau-pluie-economique-ecolo-3407-cg

 

 

Haut de page
Le lombricompost, une alternative au composteur pour les petits espaces !

30% de nos poubelles sont des déchets organiques (épluchures, marc de café, fleurs fanées...) et ces déchets sont valorisables. Le lombricompostage au même titre que le compostage, va permettre de composter ces déchets et ainsi réduire le poids de la poubelle d'ordures ménagères et  produire un fertilisant naturel très riche.

Qu'est ce que le lombricompostage ?

--> c'est le digestion des déchets organiques par les vers de compost dans un lombricomposteur.
Le lombricompostage permet aux personnes ne disposant pas de terrain d'avoir une solution pour composter.

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

C'est en général  une boîte en plastique compartimentée et composée de différents éléments (schéma ci-contre). Vous pouvez d'ailleurs la fabriquer vous même avec différents curver empilés et troués en leur fond. 


Au départ un seul étage sera utilisé. Les vers sont déposés sur un 1er plateau. L'usager va ensuite ajouter les déchets organiques.
Les vers vont ainsi manger les déchets décomposés et les transformer en un amendement solide. Une fois le 1er plateau rempli, un 2ème plateau troué va pouvoir être ajouté afin de continuer l'apport en déchets.

Grâce à la nourriture apportée, les vers vont se reproduire et atteindre un équilibre. Une fois la matière décomposée vous obtiendrez du compost et dulombrithé.

Le lombrithé est un engrais liquide qui provient de l'eau contenu dans les déchets. Ce liquide est riche en nutriments et idéal pour arroser vos plantes. Mais attention à bien le diluer, soit 1 dose de lombrithé pour 10 doses d'eau.

 

et pour en savoir plus et trouver les réponses à toutes vos questions :

 

http://www.verslaterre.fr/pg-52-mn-2-ssmn-22-titre-Foire_Aux_Questions.html

 

 

 

       

Haut de page
Cuisinez les mauvaises herbes et étonnez vos papilles !
Les pissenlits : 
dégustez les jeunes pousses tout simplement en salade, 
 
ou cuisinez les feuilles plus épaisses : 
 
Omelette aux pissenlits 
5 beaux pissenlits (feuilles, quelques racines)
1 oignon
1 cuillère à soupe d'huile
2 œufs
gruyère râpé
sel, poivre
 

Faites dorer l'oignon dans l'huile, ajoutez-y les racines hachées finement. Faites-les cuire, puis lorsque celles-ci sont tendres, ajoutez les feuilles de pissenlit et laissez-les fondre.

Battez les œufs avec le fromage, le thym et l'ail.

Versez sur les légumes et laissez cuire jusqu'à la consistance voulue.

Rapide d'exécution, agréable au palais, ce plat convient très bien à une cure thérapeutique qui remettra rapidement votre foie sur pied.

A consommer sans modération !

 

ou même les fleurs :

Vin de pissenlits

10 poignées de fleurs de pissenlit fraichement cueillies.
1,5 Kg de sucre
un peu de gingembre rapé
un zeste de citron ou d'orange
de la levure de bière

 

Verser 4,5 litres d'eau sur 10 poignées de fleurs frîchement cuillies. Couvrir et mettre de coté.

Au bout de 3 jours, filtrer. Faire bouillir le liquide pendant 30 minutes et ajouter le sucre, le gingembre et le zeste.

Laisser refroidir puis ajouter la levure de bière, couvrir et laisser 2 jours.

Faire décanter ensuite dans les dames-jeannes (récipient en verre) et mettre au frais.

 

Les orties:

Vous pouvez cuisinez les feuilles en soupe ou testez la crème d'ortie :

 

Crème d'orties

 

500 g. d'ortie.
1 tasse de flocons d'avoine.
50 g. de fromage frais caillé.
2 cuillères de sauce soja .

Laver les orties en choisissant les plus tendres puis les faire cuire dans 1 litre d'eau avec les flocons d'avoine pendant 1/2 heure. Ajouter le fromage et bien mélanger. Laisser refroidir l'ensemble puis passer au mixeur et filtrer. Après avoir ajouté la sauce soja, porter à ébulition pendant 1/2 heure et servir chaud.

 

La bourrache :

 

avec ses jolies petites fleurs bleues-violettes la bourrache a aussi bon goût :

 

Gougères à la bourrache

300 g de feuilles de bourrache
60 g de beurre
125 g de farine
3 oeufs
100 g de fromage

 

 

Faites cuire la Bourrache 10 mn à l'eau. Égouttez-la puis hachez-la. Faites chauffer 1/4 l d'eau salée avec le beurre.

 

Quand l'eau bout à gros bouillons, jetez d'un seul coup la farine en remuant énergiquement avec un fouet. Remuez jusqu'à ce que la pâte obtenue se détache du récipient.

 

Ajoutez les œufs un à un, puis le fromage et la bourrache.

 

Partagez la préparation en petites boules que vous disposerez sur une plaque beurrée.

 

Piquez chaque gougère d'un ou deux petits dés de fromage. Faites cuire à four chaud 15 mn.

 

 

 

 

Haut de page
Les nouvelles sont bonnes !
Vous lisez le journal !? 

Et bien ne vous arrêtez pas là ! 

Une fois que les nouvelles ne sont plus très fraîches, vous pouvez jeter votre journal dans le bac de recyclage ou vous en servir pour certains gestes du quotidien :

- Une poignée de feuilles de journal froissées et humidifiées (avec de l'eau, de l'alcool ou du vinaigre blanc) remplacera à merveille chiffon et produits pour les vitres, et tout ça sans laisser de traces ! Essayez !

- Vous pouvez également vous servir du papier journal pour faire mûrir vos fruits plus vite : emballez vos fruits dans quelques feuilles, celles-ci retiendront l'éthylène dégagée par le fruit lui permettant ainsi de mûrir plus rapidement. 

- Vous partez quelques jours et cherchez une solution pour maintenir vos plantes suffisamment arrosée !? Faites une petite pile de feuilles de journal, découpez un rond de la taille du pot de votre plante avec une encoche pour passer ce rond autour de sa tige. Arrosez bien votre plante puis placer ce rond de journal sur la terre mouillée, cela d'évitera l'évaporation de votre dernier arrosage et rediffusera l'eau petit à petit. 

- et sinon soyez créatif : papier mâché, collages... Utilisez le journal pour laisser libre cours à votre côté artistique !
Haut de page
Pour Noël : la déco se la joue écolo !
Bientôt Noël et les rues commencent à se parer de lumières, les salons aussi ...

Et si cette année on faisait sa déco soit même, avec de la récup, des bonbons bio ou des éléments naturels par exemple !? 

Voici des idées originales pour un Noël chic, sans avoir à racheter boules et guirlandes aux couleurs de l'année !

- Envie d'un sapin original pour changer du sapin traditionnel ? 


- De belles étoiles à réaliser avec des CD ou des bouteilles : ici ou .

- Des boules originales ou des guirlandes gourmandes: les modèles ici et là. 

Papiers, pâte à sel, tissu ... Laissez place à la magie de Noël et à votre créativité !





Haut de page
Des cosmétiques maison pour prendre soin de soi en douceur !

Faire ses cosmétiques maison ... Mais c'est long ? Pourquoi je ferais ça !?

Faire ses cosmétiques soi-même a plusieurs avantages, en voici quelques uns :

-je fais attention à ce que je mange, autant faire attention à ce que je mets sur ma peau: produits de synthèse, paraben, aluminium... autant de substances nuisibles pour mon organisme que je tiens à l'écart en mettant la main à la pâte.

-je peux trouver des recettes rapides avec ce que j'ai déjà dans mes placards, masques minute, SOS petits bobos, je découvre pleins d'astuces qui m'évitent de débourser de l'argent !

-parce que si on veut des produits plus aboutis c'est ludique: on joue au petit chimiste, on touille, ou pèse, on parfume... De bons moments à passer entre amis par exemple !

-En achetant ses produits de base (très polyvalents) pour plusieurs recettes, ça reviens moins cher que les cosmétiques vendus en magasin, et au moins on sait ce qu'il y a dedans !

Et pour finir de se convaincre, je regarde l'histoire des cosmétiques :une petite vidéo humoristique et pédagogiquesur les cosmétiques industriels...

Quelques recettes à tester dès le week-end :

Avec ce que j'ai dans les placards :

Gommage aux agrumes pour le corps :

- 1/2 tasse de sel fin

- 1/2 tasse d'huile d'olive

- 2 rondelles de citron bio

- 2 rondelles d'orange bio

--> mixer l'huile d'olive avec les rondelles d'agrumes (avec leur peau) puis ajouter le sel et mélanger. Conserver dans un pot stérilisé, env. 1 à 2 semaines.

Exfolient doux pour les lèvres (préparation minute):

- 1/2 cuillère à café de miel

- 1/2 cuillère à café de sucre blanc

- 1 cuillère à café de jus de citron frais

--> mélanger le miel et le sucre puis ajouter le citron et homogénéiser. Appliquer du bout des doigts avec de petits mouvements circulaires. Vos lèvres retrouveront douceur et éclat !

Après quelques achats :

Baume à lèvres gourmand miel-chocolat:

- 11 g d'huile d'amande douce

- 4 g de cire d'abeille

- 10 g de beurre de cacao

- 2 g de miel d'acacia

--> faites chauffer au bain-marie, l'huile d'amande douce, la cire d'abeille et le beurre de cacao jusqu'à la fonte complète. Hors du feu ajouter le miel. Mélanger puis verser dans de petits pots. Attendez le refroidissement avant d'utiliser votre baume à lèvre nourrissant et réparant !

Où trouver les produits et recettes :en magasin bio, sur internet (aroma-zone, kits complets pour débuter surmy cosmetik... ), en magasins spécialisés...


Haut de page
Des déchets à ne plus jeter : découvrez les secrets du marc de café.
Au jardin, à la maison, dans la salle de bain, le marc de café peut s'avérer utile à bien des égards ! 

Au jardin :

- au pied des plantes il servira d'engrais, riche en azote, phosphore et potassium;

- c'est également un bon répulsif contre de nombreux insectes et autres indésirables ( pucerons, fourmis, limaces...)

- en petite quantité il peut être ajouté au compost où il jouera un rôle d'accélérateur et qu'il enrichira;


A la maison : 

- le marc peut être utilisé pour neutraliser les mauvaises odeurs, dans les tuyauteries, le frigo, etc. 

- utiliser comme une pâte, il est un très bon dégraissant, pour les fonds de poêle par exemple;

- appliquer par de petits mouvement circulaires sur les égratignures d'un meuble en bois il aidera à les atténuer;

Dans la salle de bain :

- Le marc de café peut améliorer la circulation sanguine autour des yeux en cas de fatigue. Mélangez une cuillère à café de marc avec une autre de fromage blanc. Ajoutez quelques gouttes de citron. Laissez cette préparation au réfrigérateur pendant quelques heures pour l’appliquer ensuite autour des yeux pendant 15 minutes. Retirez le tout avec un coton pour retrouver un regard net, sans marques !

- Un gommage doux pour le visage: grâce au marc de café la peau du visage devient douce, étant suffisamment nourrie. Il faut y mélanger un peu de miel et/ou de l’huile d’amande douce. Renouvelez une à deux fois par semaine pour que ce soin donne plus d’éclat à votre visage. Vous pouvez aussi affiner votre grain de peau en appliquant sous la douche, directement sur la peau, du marc de café en y ajoutant un peu de savon. Insistez sur les zones comme les coudes, les pieds…

- prenez du marc de café auquel vous ajoutez un blanc d’œuf ainsi quelques gouttes de miel et vous obtiendrez un masque vivifiant anti-âge,  Appliquez-le sur le visage pendant une dizaine de minutes pour retrouver un teint éclatant !

--> pour découvrir d'autres déchets dont vous ne soupçonnez pas les secrets : cliquez ici !

Haut de page
Une rentrée économe en papier!
Et si cette année pour la rentrée on essayait de consommer moins de papier !?
 
Quelques idées simples pour préserver nos forêts :
 
- Récupérer ses feuilles brouillon pour fabriquer un joli carnet :
 
 
- Configurer son imprimante en mode recto-verso par défaut.
 
- N'imprimer que ce dont on a vraiment besoin et archiver le reste informatiquement.
 
[Sachant que : "les entreprises françaises dépensent 400 millions d’euros par an en impressions inutiles. La France possède l’un des taux d’impressions inutiles les plus élevés en Europe, selon une étude publiée par le fabricant d’imprimantes Lexmark  en Avril 2005." autant être sur de soi avant de lancer son impression pour faire des économies !]
 
- Pour ses achats : choisir du papier recyclé, issu d'une forêt certifiée FSC et privilégier le papier non blanchi au chlore. Pensez également à choisir un grammage moins élevé dans la mesure du possible.
 
Et si jamais il vous reste du papier : lancez-vous dans les origamis !
 
Bonne rentrée !!!
 
 
Haut de page
Partageons nos légumes !
Proposer des légumes en libre service, troquer ses plants et graines en trop ou même les offrir, partager son potager... autant de façon de retisser un lien privilégié avec la terre et ses voisins ! 

Le concept des "incroyables comestibles" (détails sur le "site officiel", ainsi qu'ici, ici et ici) venu d'Angleterre est en plein développement en France. 


L'idée: planter des légumes, plantes aromatiques, etc. devant chez soi et les laisser à la disposition de ceux qui le souhaitent. Une petite pancarte, "nourriture à partager" invite les passants à se servir selon leurs besoins. Le but, transformer nos villes et villages en immense potager commun où chacun peut participer à sa mesure, et alléger les dépenses!



Vous avez trop de plants de tomates et pas assez de fleurs ? Vous voulez changer de variété de salade ? Troquez, échangez, sur internet ou lors de "troc de jardins", un bon moyen de mettre du changement dans le potager !
Et si vous voulez simplement offrir vos graines en trop à d'autres, le "PlantCatching" est pour vous : nouveau réseau de partage en ligne qui permet à tous d'indiquer sur internet les plantes qu'ils souhaitent donner ou indiquer les plantes recherchées, ce site (encore tout nouveau) permet de mettre en lien les jardiniers !

Et si vous voulez jardiner mais que vous n'avez pas de terrain, ou à l'inverse, si vous avez un bout de jardin inexploité, les potagers partagés ou le prêt de jardin sont des solutions à envisager !

De belles idées à faire germer pour cultiver notre lien avec la terre et avec les autres !

Haut de page
Au secours, je ne sais plus quoi boire !
   Si vous aussi vous vous arrachez les cheveux au vu des récentes études sur l'eau en bouteille (Article de 60 millions de consommateurs à télécharger à gauche)  et des rumeurs sur l'eau du robinet, voici quelques éléments pour vous aider à choisir la meilleure solution pour votre santé... et la planète !

--> Terra Eco a testé pour vous différentes solutions de filtres pour l'eau du robinet : ici 
 "Le filtre à robinet" semble ressortir de ce comparatif comme étant "le bon élève", une alternative à envisager ! 

--> Conso blog compare les avantages et les inconvénients des eaux embouteillées vs l'eau du robinet : ici 

Il est peut être également temps de penser à préserver notre ressource en eau en amont !

Haut de page
La chasse au gaspillage alimentaire : gagnant pour tous !
  D'après une étude de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, un tiers de la nourriture produite dans le monde est gaspillé au lieu d'être consommé.
 
  Les français jettent pour leur part 7kg/an/pers de produits alimentaires encore emballés et plus de 13 kg/an/pers de nourriture cuisinée mais non terminée.  
 
  Entre ce qui est jetté directement par les consommateurs et ce qui est gaspillé pendant la production et le transport, la perte en capital pour les ménages s'élève à près de 1210 euros (par année pour une famille de quatre personnes).
 
  Alors, pour arrêter de jeter de l’argent et des ressources directement de notre caddie à notre poubelle, voici quelques idées simples et efficaces !
 
Etape 1 : Faire les courses "Malin"!
  • Établissez les menus de la semaine en tenant compte des produits dont vous disposez déjà et qui doivent être consommés en priorité.
  • Faites vos courses juste après un repas. Le ventre plein, vous céderez moins à la tentation !
  • Respectez la chaîne du froid en achetant les produits réfrigérés et surgelés en dernier et utilisez un sac isotherme.
  • Examinez l’étiquetage et la date de péremption des denrées alimentaires avant de les choisir.

--> Plus les lieux de production sont éloignés des lieux de consommation, plus la chaîne d’approvisionnement devient complexe et les risques de perte augmentent. Consommer local permet donc aussi de limiter un certain type de gaspillage.

 
Etape 2 : Bien stocker pour mieux conserver.
  • La façon de ranger son réfrigérateur influe sur la conservation des aliments. La plupart du temps, la notice du frigo donne de précieux conseils.

  • Indications sur la conservation des aliments cuisinés

  • Comprendre les dates de péremption
    • L’indication « A consommer de préférence avant le» précise la limite d’utilisation optimale:
      • Un produit dont la date d’utilisation optimale a été dépassée ne présente pas de danger mais certaines propriétés peuvent avoir été altérées (goût, couleur, texture). Il s’agit le plus souvent de biscuits, de chocolat ou de matières grasses.
    • L’indication « A consommer jusqu’au» renseigne sur la date limite d’utilisation du produit à ne pas dépasser.  Cette inscription se trouve sur les denrées hautement périssables d’un point de vue microbiologique et qui sont susceptibles de présenter un risque pour la santé.  
-->   Le freezer n’est pas un congélateur ! Il a une température comprise entre -12 et + 2° C (le congélateur devant atteindre au minimum – 18° C). Les durées de conservation des denrées placées au freezer sont très limitées et dépendent du nombre d’étoiles indiquées sur votre frigo (une étoile : 1 à 2 semaines ; deux étoiles : 2 mois).
 
 
Etape 3 : Cuisiner...déguster !
 
Haut de page
Bonnes idées pour faire rimer éco-conduite et économies
En milieu rural, la voiture reste souvent l'une des seules alternatives pour se déplacer au quotidien.
 
Mais heureusement, ce n'est pas pour autant qu'on ne peut rien faire pour diminuer les factures et les impacts de ce mode de déplacement !
 
Voici quelques conseils qui vont vous permettre de :
  • voir chuter votre consommation de carburant de 20% en moyenne, 
  • de limiter l'usure de votre véhicule,
  • et de rouler plus en sécurité (10 à 15% d'accidents évités grâce à l'éco-conduite).
Avant de prendre votre véhicule :
  • Vérifiez au moins une fois par mois la pression et le niveau d'usure des pneus,
  • Soyez attentif au bon entretien de votre voiture (niveau d'huile, filtres...).
--> un véhicule bien entretenu est un véhicule qui consomme moins.
 
Sur la route :
  • Démarrez en douceur et accélérez de façon progressive et non brusque au cours des premiers kilomètres,
  • Passez le plus rapidement possible les rapports de vitesse au niveau supérieur pour éviter le sur-régime,
  • Régularisez votre vitesse, recherchez la souplesse et la fluidité en roulant à vitesse constante en anticipant le trafic : il ne sert à rien d'arriver à toute vitesse sur un feu rouge par exemple,
  • Evitez les variations de vitesse inutiles en limitant les accélérations et les freinages,
  • Favorisez le frein moteur : levez le pied de l'accélérateur et profitez de la vitesse accumulée (en descente ou lorsque vous anticipez un obstacle au loin, ce n'est pas la peine d'arriver à 50km/h sur un stop ou un bouchon par exemple),
A l'arrêt :
  •  Pour attendre quelqu'un ou même dans un embouteillage, pensez à couper le moteur dès que vous vous arrêtez plus de 30 secondes (au delà de 30 secondes redémarrer consomme moins de carburant que de garder le moteur allumé).
Haut de page
Des vacances "au vert" !
Les vacances d'été sont l'occasion pour certains de profiter de la plage, de la montagne ou même de la campagne et parfois de découvrir de nouveaux espaces. 

Pour que ces paysages continuent de nous émerveiller et pour que tourisme ne rime pas avec consommation abusive des ressources et pollution de masse certains labels existent pour choisir une solution d'hébergement plus respectueuse de l'environnement (et à chacun également de ne pas mettre en vacances ses bonnes habitudes de l'année !)

Le label "Clef Verte" : label international, il s'applique aux campings, hôtels, chambres d'hôte. Il certifie la bonne gestion environnementale réalisée par l'hébergement selon 7 critères 
  La gestion générale, l'eau, l'énergie, les déchets, la consommation des ressources, l'aménagement de l'espace, la sensibilisation des employés et touristes.



Les "Gîtes Panda " Une chambre d’hôtes, un gîte rural ou de séjour agréé Gîte de France, situé en pleine nature dans un Parc Naturel Régional ou Parc national.
Ses propriétaires s'engagent au quotidien dans la gestion de leur hébergement touristique à la protection et valorisation du milieu naturel et des espèces.

Le label "Green Globe" : Ce label international porte sur toutes les thématiques du développement durable et pas uniquement sur des critères environnementaux. Ainsi, des indicateurs permettent de vérifier le respect du volet social, du volet économique, du patrimoine culturel et du volet environnement.


L'Eco-label européen : Ce label européen s'applique à de très nombreux produits et également aux hébergements touristiques qui respectent ses exigences environnementales en terme de déchets, eau, énergie, produits d'entretien, services, gestion générale. 

Vous pouvez également profiter des vacances pour découvrir de nouvelles façons de faire des rencontres enrichissantes, de découvrir une façon de vivre, en étant hébergé gratuitement ou pour pas cher : 

avec le couchsurfing  par exemple, des particuliers vous offrent leur canapé ou une chambre d'amis partout à travers le monde, pour passer une ou quelques nuits,

avec le Wwoofing, vous partagez le quotidien d'un agriculteur biologique, qui contre quelques heures de travail à ses côtés vous offre le couvert et l'hébergement, partout à travers le monde,

avec le Home-sitting, vous êtes mis en relation avec un propriétaire qui part en vacances afin de "garder" sa maison pendant son absence, et de découvrir sa région à moindre frais. 


Haut de page
Et si on divisait par deux nos factures d'énergie !?
 
D'après l'ADEME, "Un ménage français dépense en moyenne par an 2 400 euros pour s’éclairer, se chauffer, faire fonctionner les appareils électroménagers, se déplacer…"
"Aujourd’hui, on peut diviser par 2 ses factures, avec des installations de chauffage adaptées, une bonne isolation, en utilisant des appareils basse consommation, sans oublier l’entretien de son véhicule, de sa maison, et les bons réflexes !".

Voici quelques gestes simples à adopter, avant même de penser aux grands travaux :

  • Une ampoule basse consommation est certes plus chère à l’achat, mais dure 8 fois plus longtemps qu’une ampoule traditionnelle et consomme 4 fois moins.
  • Un réfrigérateur de classe A consomme 3 fois moins d’électricité

 

  • Pour votre machine à laver le linge, un cycle de lavage à 40°C consomme 25 % moins d’énergie qu’un cycle à 60°C ! 
  • Maintenir l'eau en ébullition dans une cassrole nécessite 4 fois moins d'énergie avec un couvercle.

  • Augmenter la température d’un degré au-delà de 20°C conduit à consommer 7 % d’énergie supplémentaire. En outre, les chaudières performantes et récentes permettent de réduire les consommations de 30 à 40 %.
 
  • Un appareil en veille continue de consommer. Laisser son téléviseur en veille coûte quasiment aussi cher que de le regarder (4 heures par jour).
    Pensez à éteindre systématiquement la lumière en sortant d’une pièce : l’énergie la moins chère est toujours celle que l’on ne consomme pas.


Haut de page
C'est l'heure du grand ménage de la rentrée ...
... mais un ménage écolo et éco !
 
Les produits ménagers coûtent chers et se démultiplient, et pourtant, il est possible avec juste quelques produits de base de laver la maison du sol au plafond de façon écolo, économique et meilleure pour la santé ! Que demander de mieux !?
 
Les indispensables :
 
-Du vinaigre blanc : dégraissant, désodorisant, désinfectant, antiseptique, antifongique et surtout détartrant ... Et tout ça pour environ 0.35c le litre !
 
-Du bicarbonate de soude : neutralise les odeurs, abrasif doux, nettoyant... Environ 5 € le kg mais il y en a pour longtemps.
 
-Des cristaux de soude : dissolvent les matières grasses, détachent, détartrant... Moins d'1€ le kg.
 
-Les huiles essentielles (en particulier Tea Tree et citron) : désinfectantes, antiseptiques, antibactériennes et antifongiques, assainisantes et elles sentent bon ! Attention aux dosages, elles peuvent devenir toxiques - consultez leur notice !
 
Avec ces bases vous pourrez confectionnez vous même un produit ménager multi-usage ou encore un liquide vaiselle par exemple. Et ça pour 0,60€ le L environ (multi-usage) au lieu de 1.50€ en moyenne ou pour 1.10€ (liquide vaiselle) au lieu de 1.90€ en moyenne !
 
A vos bouteilles :
 
Recette du produit multi-usage
 
--> bidon de 2 L, un entonnoir, une cuillère à soupe, un verre
 
1- Versez 2 cuillères à soupe (CS) de bicarbonate de soude dans votre contenant
2- Ajoutez 2 L d'eau chaude et mélangez
3- Dans le verre : mélangez 1 CS de vinaigre et 1 à 3 CS d'huiles essentielles  (citron, pin et/ou tea tree )
4- Versez dans le bidon et secouez (bien secouer avant chaque utilisation).
 
Usages : placards, plan de travail, sols (diluez dans de l'eau très chaude) et salle de bain (diluez également dans de l'eau très chaude)...
 
Recette du liquide vaiselle
 
--> bouteille de 500ml, entonnoir, cuillère à café et cuillère à soupe
 
1- Versez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans le flacon
2- Ajoutez 90 ml de savon liquide neutre ou de liquide vaiselle écologique
3- Complétez avec de l'eau
4- Ajoutez 15 à 20 gouttes d'huiles essentielles
5- Agitez doucement
 
Plus de conseils et de recettes dans le livret téléchargeable sur le"blog de raffa ":
 
 
Haut de page
Réparer, donner, transformer... de belles idées pour remplacer le mot "jeter"!
Grille-pain qui ne grille plus, veste trop courte, jouets pour enfants alors que le petit dernier vient d'avoir 18 ans, ...

 avec le grand nettoyage de printemps on a tendance à envoyer tout ça à la poubelle... erreur !!! 

Il existe plein d'alternatives pour donner une seconde vie à tous nos objets.

 Petit tour d'horizon de bonnes idées anti-poubelle:

- Vous vous sentez une âme de Mc Gyver !? Alors la solution 1 est pour vous : Réparer ! Et oui il suffit parfois de recoller, recoudre, reboucher, ressouder pour ressusciter les objets qui nous entourent. 

-->Et si vos compétences de bricoleur sont limitées, demandez un coup de main et découvrez les repaircafé , ou des sites tel que commentreparer.com . 

- Votre vieux mixeur ne va plus avec le carrelage de la cuisine ? Mais il pourra encore faire des heureux : donnez-le !

-->L'entreprise de réinsertion Envie rénovera vos appareils électroménagers et les revendra sous-garantie; Les sites d'Emmaüs quant à eux accepterons vos dons d'objets, vêtements  meubles...
--> le site donnons.org vous permet de donner les objets dont vous n'avez plus besoin et les sites de trocs (tel que Kiditroc pour les vêtements d'enfants) vous permettent de les échanger.  

- Vous vous sentez des élans artistiques : transformer est alors la solution toute trouvée ! Internet déborde d'idées récup' originales pour des déco uniques et écolo ! Trouvez celles qui vous plaisent : ici, ou encore ici, ou ... 
Haut de page
Caddie Malin ou Caddie Gaspi : comment faire baisser le ticket de caisse en faisant les bons choix!
Certains choix simples dans les rayons peuvent jouer gros sur le montant final de votre caddie.
 
Outre faire baisser le prix des courses, ces quelques petits réflexes simples permettent également de réduire nos déchets à la source, car recycler c'est bien, mais moins produire de déchets c'est encore mieux !
 
Alors pour remplir votre caddie malin, voici quelques astuces :
[ source : Que choisir et France Nature Environnement] :
 
  • Evitez les produits jetables :
    • une pile rechargeable coûte plus cher à l'achat mais sera amortie en 3 ou 4 recharges et durera ensuite jusqu'à 300 recharges;
    • Privilégier une éponge aux lingettes revient à 8 fois moins cher sur la durée [ et vous éviterez une soixantaine de kilos de déchets supplémentaires non recyclables par an];
    • Laver votre sol avec un balai et une serpillière vous coûtera 15 fois moins cher qu'avec des lingettes;
  • Préférez les grands formats aux portions individuelles [ faites vous même des portions dans de petites boites en plastique]
  • Choississez des produits rechargeables;
  • Evitez les produits sur-emballés ;
Observez ci-dessous les économies réalisées en suivant ces quelques conseils :
 

 

Haut de page
Spécial Noël : des cadeaux emballés sans gaspillage de papier !
Noël... ses décorations, ses lumières, et surtout ses cadeaux, qui attendent au pied du sapin !
 
En ce temps des fêtes on veut faire plaisir à ceux que l'on aime et l'heure d'emballer les cadeaux approche.
 
Voici une astuce originale pour qu'emballage cadeau rime cette année avec écolo et écono : le Furoshiki.
 
Le Furoshiki est un foulard japonais traditionnel, utilisé pour emballer et porter toutes sortes d'objets. Grâce à de jolis pliages vous pourrez emballer tous vos cadeaux qu'elle qu'en soit la forme !
 
 
 
Vous pouvez également vous servir de chutes de tissu et utiliser les mêmes techniques de pliage qu'avec votre papier cadeau habituel en utilisant un beau ruban pour nouer l'ensemble.
 
Retrouvez les détails des pliages grâce au lien suivants :
 
 
 
 
 
 
Haut de page
Pour savoir ce qu'il y a dans mes lasagnes : je découvre les circuits courts !
En ces temps d'actualité mouvementée en ce qui concerne la traçabilité de nos aliments, quoi de mieux que de découvrir ou redécouvrir les circuits courts !? Un bon moyen de savoir ce que l'on mange, de limiter les intermédiaires et de favoriser l'économie locale !

De nombreux systèmes s'offrent aux consommateurs qui veulent manger "local" :

La Ruche qui dit oui : Moins connu que les AMAP, car encore tout jeune, ce système en plein essor offre une réelle souplesse aux consommateurs. Le principe : un groupe d'amis, de voisins, d'amis de voisins ... se regroupe pour acheter directement de bons produits à des producteurs locaux. La Ruche ainsi créée (dans un lieu public ou chez quelqu'un) devient un point relais de vente directe, ouvert à tous (il suffit de s'inscrire gratuitement sur le site : http://www.laruchequiditoui.fr/member/home  ). 

Le consommateur peut ensuite sélectionner en ligne les produits qu'il souhaite, à la périodicité voulue, parmi la production locale proposée. Les producteurs livrent les commandes toutes les semaines ou toutes les deux semaines à la Ruche et il n'y a plus qu'à aller la récupérer !

Il y a des Ruches un peu partout sur le département, et s'il n'y en a pas déjà près de chez vous, vous pouvez en ouvrir une ! 

Plus d'infos cliquez ici. 

Les AMAP - Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne - sont destinées à favoriser l'agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l'agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s'engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance. Le producteur fourni ensuite  régulièrement un panier composé de sa production du moment, à aller chercher directement à la ferme ou dans un point de distribution.

Plus d'infos et les AMAP du département ici

Le plus court des circuits courts :directement à la Ferme! 

Certaines fermes ouvrent également leurs portes pour que les consommateurs puissent venir y chercher directement les produits. Vous pouvez également cueillir vous même vos fruits et légumes ! Un moyen de passer un moment convivial, d'éveiller vos enfants et de vraiment choisir vos produits ! Des adresses d'auto-cueillette ici

Haut de page
Résolution 2013 : je me régale en économisant ...
Et si vous appreniez à tirer le meilleur de vos légumes... jusqu'au bout !?
 

 
Voici quelques idées recettes pour cuisiner les épluchures et fânes de légumes, pour des recettes zéro gaspi !
 
Du plus simple :
 
Soupe aux fânes de radis
(pour 4 personnes )
 
Fanes de radis, velouté de fanes de radis
- 2 bottes de radis
- 4 pommes de terre
- 2 tablettes de bouillon de volaille
- 1 oignon
- 30 g de beurre
- 4 cuillères à soupe de crème
- sel et poivre
 

Préparation de la recette :

Peler et émincer l'oignon. Eplucher les pommes de terre et les couper en rondelles. Laver les fanes de radis.
Dans une cocotte, faire fondre le beurre. Y faire revenir l'oignon sans le colorer. Ajouter les pommes de terre et les fanes de radis. Faire revenir l'ensemble 5 mn.
Ajouter le bouillon. Laisser cuire 20 mn à couvert.
Ajouter au dernier moment la crème et mixer l'ensemble.
 
Source : marmiton.org
 
Au plus original :
 
Terrine de fânes aux flocons de riz
(pour 4 personnes)
 
Queues et tiges de coriandre, épluchures
Préparation: 20 min - Cuisson: 40 min
 
- un saladier de fânes, de feuilles vertes et épluchures diverses(carottes, radis,...)
- 1 petit verre de flocons de riz (en magasin type biocoop...) ou de quinoa
- 2 oeufs
- 2 gousses d’ail
- 4 cuil. à soupe de levure de bière (levure maltée)
- 4 cuil. à soupe d’huile d’olive
- lait de soja (environ 50 ml)
- 1 poignée de noix de cajou
- sel, poivre
 
Nettoyez les fanes. Les épluchures devant être déjà propres, repassez-les rapidement sous l’eau. Hachez les feuilles vertes, les fanes et les épluchures dans un robot ou à l’aide d’un grand couteau.
 
Faites-les revenir dans un faitout avec l’huile d’olive. Salez, poivrez. Ajoutez l’ail vert ciselé (ou les gousses écrasées) et les noix de cajou. Poursuivez la cuisson 5 min. Ajoutez les flocons. Mélangez bien. Battez les œufs dans un saladier avec le lait de soja. Préchauffez le four sur th. 6 (180 °C).
 
Versez le contenu de la poêle dans le saladier. Ajoutez la levure de bière. Rectifiez la texture en ajoutant un peu de lait de soja ou de flocons selon qu’elle est trop sèche ou trop liquide. Mélangez soigneusement. Graissez un moule avec de l’huile d’olive. Versez la préparation et faites cuire 35 à 45 min.
 
Attendez le refroidissement complet avant de démouler.
 
Source: "Je cuisine les fanes " d’Amandine Geers et Olivier Degorce aux éditions Terre vivante
 
Chutney de pelures de carottes
 
 
- 200g d'épluchures de carottes lavées et brossées (idéalement bio);
- 2 figues sèches et 2 abricots secs
- 2 échalotes
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de malt
- 25cl de bière blonde
- 1 pincée de coriandre en grain, 1 piment oiseau, 1 pincée de graines de carottes, 1 pincée de fenouil en grains, 1 clou de girofle
- 1 filet d'huile d'arachides
 
Faites suer avec un filet d'huile d'arachides les échalotes ciselées, les figues et les abricots coupés en très petits dés, puis les épluchures de carottes mixées en paillettes (surtout pas en hachis) ;
 
Incorporez la bière et les épices;
 
Laissez mijoter à feu doux en mélangeant régulièrement jusqu'à évaporation presque totale des liquides. Rectifiez l'assaisonnement avec le vinaigre au besoin.
 
Vous pouvez servir ce chutney avec des Saint-Jacques par exemple...
 
Source: "épluchures, dix façons de les accomoder" de Sonia Ezgulian.
 
Haut de page
Le prix des carburants augmente... pas pour moi !

Faire des économies à l’heure de la flambée des prix des carburants !? C’est possible :

découvrez, redécouvrez, expérimentez d’autres modes de transports et remisez la voiture au fond du garage !

 

De nombreux outils existent pour faciliter la vie de ceux qui souhaitent passer au mode "transport en commun", en voici quelques uns. 

 - Pour vos déplacements du quotidien en Région Centre, le site 

http://www.jvmalin.fr/ vous permet d'effectuer une simulation de votre déplacement et de voir toutes les possibilités qui s'offrent à vous, en cumulant parfois différents modes de transports (bus, car, train, marche) pour arriver à bon port ! 

Plus besoin de faire plusieurs sites, tout est réuni sur celui-ci pour vous faciliter la vie. 

 

- Pour les weekends et les vacances, pourquoi ne pas partir en covoiturage (en tant que passager ou conducteur d'ailleurs !) grâce à : http://www.covoiturage.fr/ par exemple;

 ou bien en train, en profitant des billets à prix réduit prem's de la SNCF : 

http://www.voyages-sncf.com/promotion-train/tgv-prems

 

 

 

- Et pour calculer les économies réalisées et les émissions de gaz à effet de serre, découvrez la calculette de l'ADEME: 

 

http://www.ademe.fr/eco-deplacements/calculette/

 

 

 

 

 

Haut de page