Adhérer à Familles Rurales

Index
Pourquoi adhérer ?

  • Pour permettre la réalisation de ce que chacun dans son coin trouve super mais difficile voire impossible
  • Pour soutenir celles et ceux qui agissent bénévolement au services des autres
  • Pour soutenir des valeurs humaines essentielles 
  • Pour donner au Mouvement les moyens d'agir et porter la voie des familles.
  • Pour ne plus être seulement spectateur, client ou usager mais acteur et véritable citoyen 
  • Pour s'informer, partager des savors, continuer à apprendre...
  • Pour le plaisir, la convivialité et les amitiés que l'on peut trouver
  • Pour permettre partout en France la création de services dont toute la famille a besoin
  • Pour défendre au quotidien vos intérets et ceux des familles

Toute association régie par la loi du 1er juillet 1901 repose sur l’adhésion de ses membres. Mais adhérer n’est pas uniquement un acte juridique.

Haut de page
À quoi ça me sert ?

  • À être solidaire des autres familles
  • À renforcer une action locale d’intérêt général pour les familles et par les familles
  • À soutenir les bénévoles de l’association
  • À m'ouvrir à la société qui m’entoure
  • À contribuer à l’amélioration de la qualité de la vie
  • À participer au rapprochement des générations
  • Une assurance (le contrat de groupe ne prend en compte que les adhérents.)
  • Une représentation et défense des intérêts des familles auprès des grandes instances françaises.
  • Un soutien dans les litiges dans le domaine de la consommation. Familles Rurales est la seule association à défendre spécifiquement les familles en milieu rural 
Haut de page
Adhésion 2018
Adhésion 2018 : 24 €uros
 
  Trop chère l'adhésion ? Et si l'on comparait avec un jeu de grattage par mois, un paquet de cigarettes tous les 2 mois, un carnet de timbres par trimestre, un magazine people, une place de cinéma, une licence au footbal, une entrée dans un parc de losirs, un bluray, un accessoire de maquillage...
 
24 €uros, finalement, c'est 2 €uros par mois...
 
 
Haut de page
Adhérer, ce n'est pas...

  • Une obligation administrative incontournable
  • Une simple histoire d’assurance
  • Un seul accès aux services proposés
  • Un surcoût à l’inscription aux activités
  • Une carte de fidélité comme au supermarché
  • Un « privilège » réservé à quelques-uns
Haut de page