Vallée de la Cèze

A l'aval des gorges dans lesquelles elle se faufile, la Cèze s'épanouit en une vallée de 3 à 5 kilomètres de large, cadrée par les hauts reliefs du massif de la forêt de Valbonne au nord et par ceux des bois de Goudargues, des bois de la Roque et des bois de Sabran au sud. Du débouché des gorges à Saint-Gervais, la vallée s'allonge sur une bonne douzaine de kilomètres.
 
Communes concernées: Cornillon, Goudargues, Issirac, La Roque-sur-Cèze, Montclus, Sabran, Saint-André-de-Roquepertuis, Saint-Gervais, Saint-Laurent-de-Carnols, Saint-Michel-d'Euzet, Verfeuil.

Nos sources il y a 138 ans ... et aujourd'hui ???
"documents AGAR 2003 (http://www.geolales.net)"
Extraits de: STATISTIQUE GÉOLOGIQUE, MINÉRALOGIQUE, MÉTALLURGIQUE ET PALEONTOLOGIQUE
DU DEPARTEMENT DU GARD
 PAR EMILIEN DUMAS (1876)

La Font de Monteil: sort, sur la rive gauche de la Cèze,à 1 800 mètres en amont du moulin de Montclus ; elle est aussi très abondante, et, comme la source de Canet, elle contribue pendant l'été à l’alimentation du cours de la Cèze.

 La Source du Moulin des Baumes:  se rencontre en suivantle cours de la Cèze et sur la rive gauche, à 1 kilomètre en aval du village de Montclus, au pied d'un rocher coupé à pic percé d'une assez profonde cavité. Le moulin des Baumes, établi au niveau de la Cèze, est mis en mouvement non par les eaux de cette rivière mais par celle d'un évent qui coule au dessus, à l'époque des pluies. Cet évent n'augmente que vingt-quatre heures après les crues de la Cèze, ce qui prouverait que l'eau qui en sort vient du côté du département de l’Ardèche, probablement du massif du bois de Ronze, plutôt que d'une perte de la Cèze.

L'Avën du Moulin de Marnade: profond de 11 à 12 mètres, met en mouvement une usine située sur la rive droite de la Cèze à 2 kil. au-dessous du moulin des Baumes. Lorsqu'il pleut dans la montagne, cet évent coule à grands flots au bout de quelques heures ; pendant l'été son débit n'est pas assez abondant pour faire tourner le moulin, et l'on est alors obligé d'emmagasiner les eaux au moyen d'une écluse.

L'Avën de Vezère ou du Moulin d'Ussel: dans la commune de Goudargues, à 1 kilomètre du précédent. est situé comme lui sur la rive droite de la Cèze. Cet évent est souvent a sec.

La Source de Goudargues: est, après celle de Nimes, la plus belle source qui surgisse du néocomien dans le département ; il est même probable qu'à l'époque de l'étiage elle est plus considérable que cette dernière. A l'extrémité Sud du village elle sort de plusieurs évents dans un bassin irrégulier, d'environ 25 mètres dans sa plus grande largeur. Un canal de 6 mètres de largeur, bordé de parapets sert à son écoulement et traverse en ligne droite une longue promenade ombragée de beaux platanes. Ce canal tourne ensuite derrière l’église, et va mettre en roulement un moulin à trois tournants. Un second canal plus étroit sert pour évacuer les eaux du canal principal lorsqu'on veut mettre celui-ci à sec et faire au moulin quelques réparations. Les eaux de cette belle fontaine vont se perdre dans la Cèze sans avoir pu être utilisées pour l'agriculture : le niveau d'où elles s’échappent est trop bas, et ce n'est qu'avec de grandes dépenses qu’on pourrait peut-être parvenir à les exhausser dans un bassin demi-circulaire qui s'adosserait à la montagne. La source de Goudargues n'augmente que très peu à l'époque des pluies ; elle n'arrive jamais trouble et dans les plus grandes sécheresses elle ne diminue pas sensiblement. Son volume est au moins d'un mètre cube ; sa température, de + 14° centigrades ; l'altitude du point d'où elle surgit est de 85 mètres.

La Source de la Bastide-d'Orgnols: à 1 kil. au Sud de Goudargues, dépend de cette commune. Elle sort au pied du rocher sur lequel est bâti le hameau de La Bastide et coule directement dans le réservoir du moulin. Mais ici le trop plein verse et circule dans les champs voisins entre le hameau et la Cèze. On peut estimer que cette belle source est de moitié moins abondante que celle de Goudargues : à l'étiage elle baisse beaucoup et augmente considérablement à l'époque des pluies. L'eau n'arrive jamais trouble. Cette limpidité toujours constante pour les eaux de Goudargues comme pour celles-ci, éloigne toute idée d'alimentation par la rivière de Cèze, et l'on peut admettre qu'il existe dans la montagne des réservoirs où les eaux d'infiltration pluviales ont le temps de se reposer avant d'arriver à jour. Cette source sort à peu près au même niveau que celle de Goudargues.

L'Avën d'Issoudan: se trouve encore au pied du même massif à 4 kilomètres au S.-O. de La Bastide d'Orniols. Il rejette l'eau avec une grande abondance pendant huit ou quinze jours à l'époque des fortes pluies. Il est situé dans la commune de Verfeuil à peu de distance du hameau de Mouton.

Font-besse: prend naissance au pied du village de Lirac et surgit à travers des fentes du néocomien supérieur ; elle est très abondante et met plusieurs moulins en mouvement. On y a construit un lavoir couvert pour l'usage des habitants de cette commune.

Coordonnées
Familles Rurales Goudargues
4 Route de Pont Saint Esprit 30630 
     
Tél: 09 75 96 91 62
ou  04 66 79 06 31