Accueil > Actions Familiales > Consommation > Enquête sur les usages du mobile

Enquête sur les usages du mobile

3/4 des utilisateurs de téléphone portable ne comprennent pas à quoi sert le kit mains-libres

 

Familles Rurales et La CSF publie une enquête réalisée auprès de 6 000 personnes sur les bons usages du mobile.

Retrouvez ici le dossier de presse.

 

Quels sont les bons usages ?

 

L’autorité sanitaire française prône la mise en œuvre du principe de précaution concernant l’utilisation des téléphones portables et l’émission des radiofréquences. Le principe de précaution sous-entend qu’il existe un risque potentiel et qu’il convient de s’en prémunir en adoptant des « bons usages » :

  • utiliser systématiquement son kit mains libres pour passer ou recevoir un appel, ou en utilisant son mobile sur le mode haut-parleur en l’éloignant du corps ;
  • éviter d’équiper son enfant avant ses 14 ans ;
  • veiller à téléphoner dans une zone de réception la meilleure possible ;
  • éloigner son mobile du corps des enfants, adolescents et femmes enceintes.

 

Les résultats de l’enquête

 

La majorité des répondants ne connait pas les bons usages du mobile.

 

 

75 % des répondants n’ont pas compris l’usage du kit :

  • 27 % : téléphoner en conduisant (alors que c’est interdit)
  • 16 % : écouter de la musique
  • 19 % : ne sait pas

Seuls 25 % savent que le kit mains libres est prévu pour limiter l’exposition aux radiofréquences.

 

Par conséquent : plus de 90 % des adultes ne suivent pas les recommandations d’usage systématique du kit mains libres pour passer des appels !

 

Pour les enfants : 75% des mineurs équipés d’un mobile l’ont été avant 14 ans (code de la santé publique) et 95 % des enfants participant à l’enquête ne suivent pas les recommandations d’utilisation du kit mains libres.

 

Conclusion

 

Les bons usages sont méconnus des utilisateurs de téléphone portable, malgré la communication des opérateurs et constructeurs. Il en résulte des usages inquiétants par les adultes et les enfants.

 

Pour Familles Rurales et La CSF, il est urgent que :

  • L’Etat joue son rôle en mettant en place la campagne de communication prévue dans la loi « Abeille »
  • Les opérateurs communiquent mieux sur les bons usages du mobile auprès de leurs clients : l’information aujourd’hui diffusée sur les sites institutionnels et conditions générales n’est pas suffisante. Déployer autant de moyens que ceux pour le lancement de la 4G serait sans doute très efficace…