Accueil > Actions Familiales > Consommation > Origine des Viandes

Origine des Viandes

Origine de la viande : premier critère de choix pour le consommateur

 

Trois ans après le scandale des lasagnes, Familles Rurales a réalisé une enquête auprès de 700 familles afin de recueillir leurs constats et connaissance en matière d’origine des viandes et leurs critères d’achat.

 

Les résultats indiquent que malgré les mesures prises après le scandale, plus d’un consommateur sur deux ne se sent pas « mieux informé » sur l’origine des viandes.

 

Dans le détail, le consommateur repère :

  • Bien l’origine sur la viande brute* (environ 70% des répondants)
  • Beaucoup moins l’origine sur la charcuterie (environ 30%)
  • Pas du tout sur les plats préparés (9%)

Or l’origine de la viande est le premier critère de choix dans son achat (viande brute ou transformée), avant le prix (qui reste cependant important).

 
Les personnes interrogées ont indiqué, ensuite, les raisons pour lesquelles elles font le choix d’une viande « origine France » : la qualité sanitaire et le soutien à la production locale sont celles les plus citées. Un répondant sur deux comprend que la viande française puisse être plus chère. Certains répondants sont prêts à payer plus, mais à condition de comprendre pourquoi.

 

Enfin, concernant les logos « Viandes de France », mis en place suite au scandale du Chevalgate, la majorité des répondants ne les a pas compris ou considère qu’ils ne garantissent pas le « né, élevé, abattu et transformé en France »

 

Pour Familles Rurales, la traçabilité de la viande est indispensable quelle que soit sa forme, brute ou transformée : c’est la volonté des consommateurs, l’origine étant leur 1er critère d’achat

 

Familles Rurales demande :

  • De rendre obligatoire au niveau européen l’origine des viandes sur les produits transformés
  • En attendant, de développer les gammes de produits transformés s’inscrivant dans la démarche « Viandes de France »

Familles Rurales accompagnera les consommateurs dans une meilleure compréhension de ces logos et des signes officiels de qualité.

 

Télécharger le dossier de presse.

Retrouver les résultats complets de l'étude.

 

* Pour rappel, depuis le 1er avril 2015, l’origine est obligatoire sur toutes les viandes brutes (non transformées).