Accueil > Qui sommes-nous ? > Histoire

Histoire

Quelques dates sur le Mouvement Familles Rurales

La Fédération Nationale des FAMILLES RURALES a été créée sous l’appellation de «Fédération Nationale des Associations Familiales Rurales» (FNAFR) en 1975 laquelle a prolongé l’action de la «Confédération de la Famille Rurale» constituée en novembre 1944.

Les premières associations Familles Rurales ont vu le jour en août 1943, pendant la seconde guerre mondiale. Pendant le conflit mais également dans la période d’après-guerre, les familles se constituent en associations, afin d’améliorer leurs conditions de vie.
Très vite, la Confédération Nationale des Familles Rurales connaît un développement considérable, avec la création de plus de 2500 associations locales au lendemain de la seconde guerre mondiale.

La décennie suivante est marquée par l’émancipation des femmes. Familles Rurales accompagne cette évolution en créant, dès 1967, ses «clubs féminins» dont le mot d’ordre est : « l’engagement grandit et libère, il faut encourager les femmes à oser ». C’est également l’essor des «ruches» nommées ultérieurement centres aérés, centres de loisirs et accueils de loisirs aujourd’hui.

 

Dans les années 1970, l’exode rural est à son apogée. Les associations Familles Rurales organisent alors des transports scolaires et des services de cantine pour les enfants dont le domicile est éloigné de l’école. En 1973, près de 50000 écoliers sont conduits par 1000 associations.

Les clubs d’aînés se développent également pendant cette période. En 1977, on dénombre ainsi plus de 1000 «clubs joie de vivre» où se retrouvent les aînés pour échanger et partager des activités.

Les crises économiques rythment également les années 1970. Familles Rurales s’adapte à ce nouveau contexte économique afin de répondre, au mieux, aux besoins des familles. Le Mouvement devient ainsi association de défense des consommateurs en 1975. Il mène de nombreuses actions autour du crédit, de la gestion du budget, de la sécurité domestique mais aussi du surendettement ou de l’exclusion. Familles Rurales s’implique également dans le maintien des services, en particulier des services publics, et des commerces dans le milieu rural.

 

Les années 1980 sont marquées par le développement des «garderies familiales rurales». Proposés par les associations locales, ces services permettent aux parents de mieux concilier leur vie familiale et professionnelle et aux enfants de s’épanouir.

Des années 90 à nos jours

Afin de répondre aux besoins des territoires ruraux, les associations Familles Rurales développent, au cours de cette décennie, des structures itinérantes d’accueil de la petite enfance.

 

Dans les années 1990, le Mouvement met en place des lieux de rencontre en milieu rural. C’est d’abord, en 1992, la création des Relais Familles. Lieux d’accueil et d’écoute, ils permettent à chacun, au sein d’une commune, d’accéder à des informations, d’échanger et de partager un moment de convivialité. Puis, en 1998, des réseaux d’écoute des parents sont mis en place. Des groupes de parole se forment également afin de permettre aux parents d’échanger, de cerner et de mieux appréhender leur mission éducative.

 

Parallèlement à ces actions, Familles Rurales poursuit sa fonction de représentation des familles à tous les échelons (national, régional et départemental).

Familles Rurales a su, jour après jour et grâce aux bénévoles, s’adapter aux différentes époques et aux mutations de la société, sans perdre de vu son objectif principal : Répondre aux besoins des familles.