Accueil > Qui sommes-nous ? > Les activités du mouvement > Autres activités

Autres activités du mouvement

Index
Des actions en faveur de la sécurité routière en milieu rural !

La sécurité routière : nous sommes tous concernés bien sûr mais, dans la vie de tous les jours bien des efforts restent à faire pour parvenir à zéro mort sur nos routes.

Utopie ? A Familles Rurales , nous y croyons ! La capacité de chacun à prendre ses responsabilités, à être solidaire, le respect de l’autre peuvent nous permettre d’améliorer les résultats , encourageants certes, mais insuffisants. Sur quelles nouvelles pistes nous lancer pour que communes, associations et familles puissent à leur échelle, faire progresser la sécurité , le savoir vivre ensemble, la courtoisie sur les routes de France et d’Europe?

Soutenu par le comité interministériel de la Sécurité et de la Circulation routières, le Mouvement agit pour prévenir les dangers de la route. Familles Rurales mène des actions sécurité routière destinées à tous les âges de la vie, à tous les publics. En 2006, 20300 personnes (enfants, parents,ainés) qui ont été sensibilisées à la sécurité routière par le biais d’actions réalisées par les associations locales Familles Rurales.

Types d’actions conduites :

  • Intervention auprès d’enfants dans les établissements scolaires (maternelles, primaires et quelques collèges), dans les accueils de mineurs tels que les CLSH, les relais jeunes où des mises en situation permettent aux enfants de comprendre les dangers liés à la sécurité routière lors de déplacements à pied où à vélo.
  • Des réunions d’information destinées aux parents afin de leur faire prendre conscience de leur responsabilité dans le débridage d’un deux roues à moteur
  • Des stages de révision du code de la route destinés aux ainés afin de les former aux nouvelles règles du code de la route
  • Mise en œuvre du transport scolaire départemental avec le soutien du conseil général
  • Ce sont aussi des actions de représentation de Familles Rurales au sein des instances nationales comme le conseil national de la sécurité routière(CNSR), la direction de la sécurité et de la circulation routière (DSCR), au niveau local participation au programme départemental de la sécurité routière (PDSR), à l’animation des maisons de la sécurité routière
  • Forum sécurité routière, conférence, animation locale permettent aussi de sensibiliser un plus grand nombre.


Exemples d’actions :

  • Dans le Tarn, Journée de sensibilisation à la sécurité routière axée sur la signalisation spécifique aux deux roues pour les jeunes de 13 à 20 ans afin de les responsabiliser par rapport à leur conduite, leur cyclomoteur, leurs habitudes.
  • «Z’héros de conduites»: spectacle interactif réalisé par un groupe de jeunes Vendéens, trois représentations ont eu lieu au cours de l’été 2006. L’objectif: faire réfléchir les spectateurs sur leur comportement au volant de leur voiture, au guidon de leur mobylette
  • Création d’une bande dessinée par des jeunes dans les deux Sèvres
  • Sensibilisation des adultes à la consommation d’alcool et à la conduite dans l’Orne
  • Apprendre à se déplacer à pied ou à vélo pour les enfants des centres de loisirs de Charente Maritime
  • Sensibilisation à la sécurité routière, formation au code de la route auprès des ainés de la Marne, de la Haute- Marne
  • Formation des salariés»aide à domicile sur les dangers liés aux trajets courts
Haut de page
La sécurité domestique

Prévenir les accidents de la vie courantePrévenir les accidents de la vie courante

C’est dans sa mission de prévention que Familles Rurales joue pleinement son rôle d’association familiale. Ainsi, partout en France, des actions sont menées sur le terrain. A destination des plus jeunes, des parents ou des aînés, elles ont pour but de communiquer sur les risques existants à la maison et de faire naître la vigilance. Car à chaque âge ses risques.

Un enfant qui s’étouffe avec une cacahuète au cours d’un apéritif en famille, un adulte qui se coupe en taillant ses rosiers ou qui se brûle en préparant un barbecue estival, une personne âgée qui glisse dans sa salle de bain... Les sources d’accidents sont très nombreuses dans la vie courante. Pourtant, il suffirait parfois d’un tout petit peu plus d’attention et de quelques précautions élémentaires pour les éviter.

Mais cela nécessite d’avoir conscience que la maison recèle de multiples dangers. Or, bien souvent, on s’y sent au contraire pleinement en sécurité, loin des agressions extérieures. C’est le nid, un refuge où, semble-t-il, rien ne peut nous arriver. Cela demande également d’être mieux informé sur toutes ces situations qui peuvent entraîner des accidents dits «domestiques» et de connaître les gestes qui sauvent.

Exemples d’actions :
 
Ateliers «équilibre» en Haute-Marne

Comme dans plusieurs autres départements, Familles Rurales organise des ateliers pour les personnes âgées vieillissantes et en passe de devenir dépendantes. Et ce, afin de reculer le moment de la prise en charge. Il s’agit en fait de travailler son équilibre, en petit groupe, à travers des activités ludiques. Un bon moyen d’éviter ensuite les chutes une fois de retour chez soi. Des ateliers «mémoire» existent aussi, sur le même principe.

Sensibilisation dans les écoles dans le Nord

En accord avec l’Académie, la fédération départementale intervient dans les établissements scolaires du primaire. Une trentaine au total, ce qui permet de toucher un très grand nombre d’enfants. L’animatrice utilise le jeu «S comme Sécurité» comme support et adapte son discours en fonction de l’âge des élèves. Une façon originale de leur faire connaître les risques d’accidents dans la vie courante et donc de les prévenir!

Haut de page
Les transports solidaires

Pallier aux carences de transportUne solution pour pallier les carences de transport.

Le milieu rural manque de moyens de transport. Il est donc difficile pour les personnes dépourvues de véhicule de se déplacer pour faire leurs achats, se faire soigner, se rendre à un entretien d’embauche... Les conséquences de ce déficit sont un isolement et une perte de lien social.

Plusieurs associations locales ont donc décidé de mettre en place des activités de transport solidaire en adéquation avec les besoins de leur territoire. Deux formes sont à distinguer :

  • L’association peut assurer elle-même la prestation en achetant un véhicule (voiture, mobylette...) qu’elle va louer, prêter ou bien avec lequel elle va transporter les personnes.
  • Elle peut également mettre en place un réseau de bénévoles qui organisent un système de covoiturage et utilisent leur propre voiture.

Le public visé varie d’une association à l’autre, en fonction des besoins recensés au préalable: personnes sans moyen de locomotion, personnes âgées, handicapées... De même, la zone géographique couverte par l’activité transport solidaire est définie par l’association. Elle tient compte des liaisons existant sur le territoire : car, train...

Pour entrer en contact avec les conducteurs, les personnes ayant «un besoin de déplacement» leur téléphonent ou bien passent par l’intermédiaire de l’association. Le chauffeur reçoit une indemnisation en fonction des kilomètres parcourus.

Pour bénéficier de ce service, il faut être adhérent au Mouvement Familles Rurales.

Quelques départements où cette action est développée : Eure-et-Loir, Hautes-Pyrénées, Maine-et-Loire, Manche, Morbihan, Seine-et-Marne, Somme, Tarn-et-Garonne, Vendée...

Exemples:

Dans le Tarn-et-Garonne, l’association de Lacour est la seule association du département. En croissance continue, elle compte 50 familles adhérentes. Afin d’aider à l’insertion des personnes isolées en grande difficulté et au maintien du lien social sur son territoire, elle propose différents services parmi lesquels du transport solidaire.

Ainsi, les demandeurs d'emploi privés de moyen de locomotion peuvent se rendre à l’ANPE, aux ASSEDIC ou aux autres services ou administrations susceptibles de leur venir en aide dans leur recherche d'emploi. Un service qui a permis aux personnes aidées de retrouver un emploi en CDI, en CDD ou bien un apprentissage.

Dans la Manche, neuf associations Familles Rurales proposent, sans critère d’âge, un service de transport aux adhérents non imposables et sans moyen de locomotion. Environ 100 chauffeurs bénévoles conduisent, à la demande, les personnes qui les appellent. Cette prestation, mise en place avec la collaboration de la MSA, permet aux personnes de se déplacer pour une visite médicale, un rendez-vous à la banque ou encore pour se rendre au chevet de malades ou au cimetière. Le trajet est le plus souvent court sauf lorsqu’il s’agit d’un déplacement dans un hôpital ou une clinique. Une seule participation aux frais kilométriques leur est demandée. Chaque année, plus de 1 600 transports sont réalisés et 53 000 kms sont parcourus.

Haut de page
Le Tourisme
Echanger sa maison pour les vacances 
#

#


Familles Rurales propose à ses adhérents d’échanger leur maison le temps des vacances. L’échange est gratuit. En contrepartie, chacun s’engage à assurer, au minimum, l’entretien du logement dans lequel il séjourne. Ce type de séjour est avant tout basé sur la confiance réciproque et sur la volonté de chacun de prendre soin du logement comme s’il s’agissait du sien. Au delà, c’est avant tout rechercher une manière de voyager plus économique tout en nouant des liens avec d’autres familles membres du Mouvement.

Comme il n’est pas question d’échange commercial, ce type de vacances est assimilé à de l’accueil d’amis à domicile. Les assurances personnelles souscrites suffisent donc à couvrir cette pratique, mais, pour plus de sureté, il peut être envisagé de le signaler à la compagnie d’assurance. De même, les familles locataires peuvent tout à fait s’y adonner sans avoir à demander l’autorisation à leur propriétaire. Cependant, pour des raisons de courtoisie, il peut être opportun de le faire. Resteront donc à la charge des vacanciers les frais de transports pour se rendre sur le lieu de villégiature et les dépenses courantes. Ces échanges sont réservés aux adhérents Familles Rurales. Vous avez la possibilité d'adhérer en ligne.

Pour participer :

Les offres d’échange sont publiées sur le site Internet Familles Rurales. Pour déposer une annonce, il suffit de remplir le formulaire. Pour répondre à une annonce, il faut envoyer un message à l’adresse suivante: vacances@famillesrurales.org, avec le numéro d’adhérent et celui de l’offre. Cela permet d’obtenir les coordonnées de l’annonceur.

A partir de ce moment, les adhérents peuvent entrer en contact et discuter pour voir si un échange peut être conclu dans le cadre des conditions d'utilisation de ce service.

Afin de préparer au mieux l’échange, nous mettons à votre disposition trois types de documents à télécharger ci-contre :

  • La charte de l’échange de logement,
  • Le mode d’emploi de l’échange de logement,
  • Un document d’engagement réciproque.

Pour les familles qui ne souhaitent pas échanger leur logement, mais tout simplement le mettre à disposition d’autres familles pendant leur absence (aux mêmes conditions d’entretien que celles décrites précédemment), la démarche est identique...

Pour toute question, veuillez-nous écrire à l’adresse suivante : vacances@famillesrurales.org.

Haut de page