Construire ou rénover sa maison pour réduire les impacts sur l’environnement

Se chauffer Une maison plus écologique

 

Dans la maison, le chauffage est de loin le poste qui consomme le plus d’énergie: il en représente environ les deux tiers mais jusqu’aux trois quart dans des logements antérieurs à 1975, date d’entrée en vigueur des réglementations thermiques rendant obligatoire l’isolation des bâtiments. Or compte tenu du nombre de surfaces exposées, la maison individuelle peut utiliser jusqu’à deux fois plus de chauffage qu’un logement identique en habitat collectif. Entre économies à la source, réduction des pertes énergétiques et production d’énergie, les solutions alternatives pour se chauffer se développent.

 

Quelques exemples d’équipements recourant aux énergies renouvelables :

 

  • le chauffage au bois ou autre biomasse
  • chauffe-eau solaire ou systèmes solaires combinés (qui chauffent l’eau et les locaux)
  • pompe à chaleur (qui valorise les calories contenues dans le sol, l’air ou l’eau)

 

Certaines chaudières présentent aussi un intérêt environnemental comme celles à basse température ou à condensation.

 
Enfin, des déperditions d’énergie pourraient être évitées avec une isolation correcte du toit, des murs et des fenêtres.
 
 
L’éco-prêt à taux zéro : concrétiser des projets d’amélioration énergétique de son logement
 
Les Français peuvent désormais bénéficier d’un éco-prêt grâce à la mise en œuvre de la mesure décidée dans le cadre du Grenelle de l’environnement. Tous les particuliers peuvent en bénéficier pour des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique du logement à hauteur de 30000 euros. Ce prêt est cumulable avec les autres aides et prêts qui concernent l’habitat.
 
 
Pour en savoir plus : formulaires disponibles sur les sites du ministère du développement durable et de l’Adème.

 

Construire une maison plus écologique

 

Le terrain, l’orientation, l’agencement, les systèmes énergétiques, les matériaux... pèsent très lourd sur la facture énergétique. Il ne faut pas oublier que ces choix ont des conséquences à long terme. Quelques règles à suivre :

 

  • bien choisir l’orientation: la face exposée au nord n’aura que des ouvertures limitées tandis que la face située au sud pourra comporter de larges baies vitrées afin de capter au mieux les apports solaires,
  • bien disposer les pièces au regard de cette orientation et de la luminosité qui en résulte,
  • prendre connaissance des matériaux isolants disponibles, les plus intéressants sont les moins connus et se trouvent parfois à proximité comme la laine de mouton ou de bois, la paille ou encore la cellulose,
  • réfléchir à la végétalisation de la toiture qui constitue une excellente solution d’isolation,
  • prévoir une ventilation efficace; des systèmes évitant une consommation importante d’énergie liée à une déperdition de chaleur lors de l’extraction d’air; encore plus ingénieux, une ventilation reposant sur des murs qui «perspirent» c’est-à-dire qui autorisent naturellement les échanges gazeux avec des matériaux comme la paille, la terre crue ou cuite, le chanvre, voire les panneaux de bois.
Questions/Réponses
> Existe-t-il des aides financières pour rénover sa maison ?
Depuis plusieurs années sont instaurées des aides destinées à favoriser des systèmes de chauffage plus respectueux de l’environnement. Il s’agit en particulier de taux réduits de TVA, de crédits d’impôt, d’ aides ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), d’ aides Adème (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), d’ aides EDF.
> Vers qui peut-on se tourner pour avoir des informations personnalisées ?
Près de chez vous, vous pourrez trouver des conseils pratiques et gratuits sur la maîtrise d’énergie et les énergies renouvelables auprès des espaces info-énergie dont les adresses figurent sur www.ademe.fr/particuliers/.
> Que signifie le sigle H.Q.E. ?
Il s’agit d’une démarche appelée Haute Qualité Environnementale associée à la marque NF Maison individuelle et créée en mai 2006. Les constructeurs de maisons individuelles qui la détiennent s’engagent à dépasser les exigences de la marque NF Maison individuelle en prenant en compte des préoccupations environnementales avant, pendant et après la construction : évaluation du site et du terrain, chantiers respectueux de l’environnement, réduction de la consommation d’énergie et d’eau, confort et santé (qualité acoustique et des matériaux).
Recherche par n° de département Recherche par type d’activité

Familles Rurales publie son magazine à destination de ses familles adhérentes.

Vivre mieux 39
Numéro 39

juillet - août
2014
 
Mon email Renseignements optionnels complémentaires
Je suis adhérent
Mon département